BELGIQUE

Test Achats a reçu 6.000 plaintes pour des voyages en avion annulés

Test Achats a reçu 6.000 plaintes pour des voyages en avion annulés

BELGA

Test Achats a reçu 6.000 plaintes pour des voyages en avion annulés, via son formulaire de réclamation mis en ligne et clôturé au 15 octobre dernier, indique jeudi l’organisation de défense des consommateurs.

La majorité des plaintes se concentrait sur trois compagnies: Ryanair, Brussels Airlines et TUI, subdivisé en TUIFly et TUI tour-opérateur.

En juin 2020, à la suite d’un afflux massif de plaintes reçues dans le secteur du voyage après des annulations liées à la crise du coronavirus, Test Achats avait décidé de mettre en place un formulaire en ligne afin de traiter collectivement ces plaintes en les soumettant aux compagnies aériennes et tour-opérateurs concernés.

Sur les 2.000 plaintes traitées par Test Achats contre Ryanair, près de 1.270 se sont déjà soldées par une indemnisation, soit plus de 63%. Brussels Airlines a déjà procédé à une indemnisation de 1.065 dossiers sur les 1.240 introduits auprès de Test Achats, soit près de 87%. Enfin, l’opérateur TUI, contre lequel 810 plaintes ont été introduites, a procédé à une indemnisation dans 183 dossiers, soit un peu plus de 22%.

«Plusieurs autres sociétés telles que Connections ou Voyage Privé ont très tôt accepté de collaborer avec Test Achats et ont réglé la majorité des dossiers ouverts. D’autres ont plus récemment accepté de collaborer, telles que Cheaptickets, BudgetAir, Booking et Corendon», explique encore l’organisation.

Celle-ci déplore l’attitude d’Air France et de KLM «qui avaient dans un premier temps accepté de collaborer mais qui ont totalement arrêté de répondre pour des motifs inconnus».

D’autres n’ont quant à elles jamais répondu malgré les nombreuses tentatives de prises de contact. Il s’agit notamment de compagnies aériennes telles que Alitalia, TAP, Turkish Airlines, Lufthansa (maison-mère de Brussels Airlines), Iberia, Royal Air Maroc et Wizzair. Des plateformes comme Expedia, edreams, Opodo n’ont pas voulu collaborer non plus. «Si ces sociétés persistent dans leur absence de réponse, Test Achats transmettra les dossiers litigieux aux autorités compétentes», conclut l’organisation de défense des consommateurs.