article abonné offert

Une action prévue le 1er février

Une action prévue le 1er  février

Les coiffeurs désespèrent. © ÉdA LABEYE Philippe

Des coiffeurs veulent rouvrir malgré tout. D’autres seront dans leur salon mais sans ciseaux en main, ce 1er février, histoire de marquer leur mécontentement vis-à-vis du sort leur étant réservé par le comité de concertation.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 144 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?