article abonné offert

COMINES-WARNETON

«Il ne faudrait pas que cela dure»

«Il ne faudrait pas que cela dure»

Fanny, bien seule dans son magasin, à regarder la télévision. ÉdA

Rue d’Armentières, Fanny vend des vêtements depuis cinq ans dans son magasin «Coup de folie». À 15 h 30, nous sommes les premiers à franchir la porte: «Ce sont de longues journées, avoue cette Française qui habite à Comines Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 29 des 79 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?