article abonné offert

Tempo d’enfer et machine en surchauffe

Tempo d’enfer et machine en surchauffe

Odile et Alain: un tandem qui assure un tempo d’enfer. ÉdA – Florent Marot

L’effort de la couturière est individuel mais pour avancer plus vite, elle a pu le faire en tandem. «Alain (Focroule, son compagnon) a été formidable», sourit Odile.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 43 des 249 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?