PROVINCIALE 2A

Sammy Derwael met un terme à sa carrière

Sammy Derwael met un terme à sa carrière

Notre numéro neuf de la décennie a décidé de raccrocher. Heymans

L’attaquant de Momalle est désormais sûr de lui: il ne reprendra pas le football. Une décision mûrement réfléchie.

Lorsque nous l’avions rencontré pour lui remettre son titre d’avant-centre de la décennie, Sammy Derwael avait émis l’idée de prendre sa retraite. Quelques semaines plus tard, il est désormais sûr de lui. On ne reverra donc plus l’habitant de Saint-Nicolas sur les terrains. «En plus, c’est l’anniversaire de ma femme ce mardi donc c’est un peu symbolique de prendre cette décision maintenant », rigole le sympathique joueur de 37 ans.

Une décision qui intervient alors qu’il a reçu plusieurs sollicitations pour la saison prochaine. Mais l’ancien avant d’Oreye, Fize et Vyle-Tharoul souffre trop du genou que pour reprendre. «Au moins comme ça, je suis clair et je ne dois répéter la même chose à plusieurs personnes, insiste Sammy Derwael. En fait, à 20 ans, on m’a retiré le ménisque et c’est déjà miraculeux d’avoir pu jouer au football et au futsal à un bon niveau jusqu’à maintenant. Oui, j’aurais bien voulu continuer, mais j’ai vraiment très mal quand je cours ou quand je tape dans le ballon. Je n’ai que 37 ans, je n’ai pas envie de mettre le reste de ma vie en péril non plus. »

Une douleur avec laquelle il a appris à vivre, mais qui est devenue de plus en plus vive alors qu’il préparait cette nouvelle saison sous les couleurs de Momalle. «Avant la reprise, on avait des petits challenges pour bien préparer la saison. Et c’est là que j’ai vraiment commencé à avoir très très mal au genou. Même si je suis un dur à cuire, c’est devenu impossible à supporter. Je ne sais pas faire quatre pas de course sans avoir mal, souffle celui qui va bientôt devenir papa d’un petit garçon. En plus, je vais devoir être plus à la maison pour épauler ma femme. Ce sont des petits signes qui s’imbriquent et qui me poussent à arrêter. Vous m’avez également remis le titre d’avant-centre de la décennie donc je me dis que c’est une belle façon de boucler la boucle. Je n’ai pas envie de terminer sur un terrain en boitant et que les gens pensent que je ne suis plus que l’ombre de moi-même. »

Ainsi se referme pou Sammy Derwael le livre d’une carrière riche en titres et en goals. Des sensations qui vont, à coup sûr, lui manquer, lui qui n’a plus joué depuis le fameux Dison-Fize du 8 mars 2020. « Je monte au jeu et je passe tout près d’égaliser. Avec un point, nous serions montés en plus, c’est vraiment dommage, se souvient-il. C’est vrai que c’est dommage d’arrêter à la suite d’une saison où je n’ai pas joué, mais je ne voulais pas m’engager dans un club et puis le laisser tomber parce que j’avais trop mal, je ne suis pas comme ça. C’est sûr que ça va me manquer et que j’aurai envie de jouer si je vais voir des matchs. Mais je pense bien que le moment est venu, c’est comme ça.»

Ciao l’artiste!