SAINT-JOSSE

Le décès d’un jeune homme ponctue un contrôle covid à Saint-Josse

Le décès d’un jeune homme ponctue un contrôle covid à Saint-Josse

Le contrôle covid s’est déroulé place du Nord, au pied des tours Proximus et de la gare du Nord, à Saint-Josse. Google Street View

Un décès suspect a malheureusement ponctué un contrôle covid sur la place du Nord à Saint-Josse, ce samedi 9 janvier. Un jeune homme est décédé lors de son arrivée au commissariat après avoir été interpellé au bout d’une poursuite à pied.

On apprend ce lundi 11 janvier par le parquet de Bruxelles qu’un contrôle covid s’est tragiquement terminé par le décès d’un jeune homme ce samedi 9 janvier à Bruxelles.

Les faits se sont produits peu avant 19h à Saint-Josse, sur le territoire de la zone de police de Bruxelles Nord. Le parquet explique qu’une patrouille a procédé à un contrôle «d’un groupe de personne rassemblées place du Nord nonobstant les mesures actuellement en vigueur dans le cadre de la crise sanitaire».

À la fin de ce dernier contrôle, un jeune homme présent sur place a pris la fuite à pied. S’ensuit une poursuite pédestre à l’issue de laquelle le jeune homme est interpellé. Il est privé de sa liberté et emmené au commissariat «pour y être entendu» relate le parquet du procureur du Roi.

C’est alors que les faits se précipitent. «Lors de son arrivée au commissariat, l’homme, I. B., a perdu connaissance. Les policiers présents ont fait appel aux services de secours. Une ambulance et un SMUR sont arrivés sur place et I.B. a été emmené à l’hôpital». Malheureusement, le jeune homme y est décédé à 20h22.

Le parquet de Bruxelles a été avisé des faits. «Il a immédiatement requis l’accomplissement de différents devoirs d’enquête», précise-t-il: «instauration d’un périmètre d’exclusion judiciaire, reprise immédiate de l’enquête par le Comité P qui est descendu sur place, désignation d’un médecin légiste pour procéder à l’autopsie du jeune homme ainsi qu’à une toxicologie, saisie et analyse des images de vidéo surveillance tant au commissariat que sur les lieux de l’interpellation».

Des faits de violence se sont-ils produits entre la police et le jeune homme lors de son interpellation ou de son transfert au commissariat? C’est ce que l’enquête en cours devra déterminer.