EMPLOI

Les sociétés de transport public prévoient plus de 3.400 recrutements en 2021

Les sociétés de transport public prévoient plus de 3.400 recrutements en 2021

Illustration BELGA

Les sociétés de transport public en Wallonie, à Bruxelles et en Flandre - TEC, SNCB, De Lijn et STIB - prévoient de recruter plus de 3.400 nouveaux employés cette année.

La plupart des postes vacants seront pourvus par la société de chemin de fer SNCB. Elle a déclaré jeudi qu’elle cherchera près de 1.300 nouveaux employés cette année. À cette fin, diverses actions de recrutement seront organisées en collaboration avec HR Rail, l’employeur légal du personnel des chemins de fer. Le nombre de recrutements prévus à la SNCB est en phase avec celui de l’année dernière.

Le groupe TEC prévoit quant à elle l’embauche de 555 personnes, soit 400 chauffeurs et 155 employés, ouvriers et cadres. L’an dernier, la société de transport wallonne a embauché 450 personnes.

«Nous avons établi, pour la période 2020-2024, un plan d’investissement massif dans le transport public», a expliqué Stéphane Thiery. «Nous voulons déployer notre offre, comme par exemple les lignes de bus à haut niveau de service à Liège, Charleroi ou ailleurs dans le Hainaut, mais aussi de nouvelles lignes de notre réseau Express ou encore le tram à Liège. Cela aura pour conséquence que nous allons engager du personnel.»

400 conducteurs à recruter

Concrètement, 400 nouveaux conducteurs et 155 ouvriers, employés et cadres devraient être engagés en 2021. L’an dernier, la crise sanitaire n’a pas permis au groupe d’engager le personnel espéré. «En 2020, nous avons engagé 250 conducteurs au lieu des 300 prévus et 120 personnes hors conducteurs au lieu des 150 prévues en début d’année», a précisé M. Thiery.

La TEC va aussi voir sa flotte accueillir de nouveaux véhicules à partir de 2021. «Plus de 120 bus hybrides articulés devraient être livrés. Cela devrait permettre de remplacer certains véhicules plus anciens mais aussi de pouvoir en disposer de nouveaux. Ces bus permettent par exemple une économie de 8,5% sur le carburant par rapport à l’ancienne motorisation tout en offrant aux passagers un meilleur équipement.»

La TEC a aussi commandé 60 nouveaux autocars, qui permettront au groupe de gérer lui-même les lignes du réseau Express sans devoir forcément les sous-traiter comme c’est le cas actuellement.

Enfin, 430 nouveaux bus ont aussi été commandés. Ce sont donc au total plus de 600 nouveaux véhicules qui seront livrés progressivement à partir de 2021.

Et à Bruxelles et en Flandre?

La société de transport public bruxelloise prévoit au moins 765 recrutements cette année, selon la porte-parole An Van hamme: 593 conducteurs, 74 profils techniques (tels que des ingénieurs civils et industriels, des électriciens et des électromécaniciens) et 98 personnes dans d’autres services (sécurité, fonctions de support, etc.). L’année dernière, la STIB a recruté 1.236 personnes.

En Flandre, De Lijn prévoit d’engager 800 nouveaux employés cette année, soit 525 chauffeurs, 150 techniciens et 125 autres personnes dans les autres départements. L’année dernière, 150 chauffeurs supplémentaires ont été recrutés, mais c’était nécessaire pour résorber une pénurie.