JUDICIAIRE

Robin des bois des Raffaello, Harcelée, elle fuit en Irlande, Saoul, il tente de forcer la voiture de police: 10 étonnantes affaires judiciaires en Wallonie

Robin des bois des Raffaello, Harcelée, elle fuit en Irlande, Saoul, il tente de forcer la voiture de police: 10 étonnantes affaires judiciaires en Wallonie

doc

Le Robin des bois des Raffaello a failli causer une crise sanitaire; Harcelée, elle avait fui en Irlande mais, à son retour, l’enfer reprend; Un enfant traité comme un animal… Découvrez ces histoires survenues cette semaine dans les tribunaux en Wallonie.

Conflit de voisinage, vol, infraction au code de la route, agression, autant de motifs de se retrouver face au tribunal. S’il existe une multitude d’alternatives pour l’éviter, force est de constater que nos tribunaux sont pleins. Face à ces hommes et ces femmes pris en défaut: un juge. À lui de juger les arguments de chacun pour ensuite opter pour la compréhension, le sermon et parfois la punition. Mais il faut bien reconnaître que parfois, il est difficile de détecter la sincérité de la mauvaise foi. En effet certains usent de fourberie quand ils font face au tribunal. Toutes les excuses sont bonnes.L’Avenir vous invite à découvrir ces petites scènes insolites de vos tribunaux mais aussi des tranches de vie.

1.Le Robin des bois des Raffaello a failli causer une crise sanitaire

Un jeune père de famille de 28 ans se retrouve au tribunal. Employé dans un centre de traitement des déchets, il a dérobé des boîtes de Raffaello pour en distribuer à ses enfants et aux copains de l’école. Sauf que les Raffaello devaient normalement être détruits car ils présentaient un risque sanitaire.

À l’école, le possible drame a été évité de justesse.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

2.Jusqu’à 650 SMS en un jour: elle avait fui en Irlande mais, à son retour, le harcèlement a repris

Dans cette histoire, il est tout d’abord question de menaces, harcèlement et violation du domicile d’une première compagne suite à leur rupture en février 2018.

Le 14 janvier 2019, il va jusqu’à lui envoyer 650 SMS sur la journée! Des messages particulièrement explicites: «Je te déteste. Je veux que tu brûles. Tu vas crever!» À tel point que l’ex-compagne a décidé de s’exiler en Irlande pour y exercer ses talents professionnels.

Le Covid l’oblige à revenir en Belgique. Il n’en faut pas plus pour que le prévenu recommence.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

Citation de la semaine

Ce qui est malaisant, c’est l’absence d’amour des prévenus vis-à-vis de cet enfant, frappé et emprisonné dans sa chambre, privé de sorties, de liberté dans sa propre maison et de se rendre à l’école. Ils lui ont fait perdre toute dignité.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU

3.Course-poursuite, 160km/h, 4 combis emboutis... pour une ceinture de sécurité

Valentino, 26 ans, semble être un jeune homme sans histoire. D’ailleurs, il est inconnu du parquet et de la police. En tant qu’agent de gardiennage, il lui est encore plus important de ne pas se faire remarquer. Pourtant, la nuit du 9 au 10 mars dernier, Valentino a «perdu les pédales» en réagissant de manière disproportionnée.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

4.Peut-on parler de violation de domicile quand on s’introduit chez un défunt?

Cette question vous paraît tarabiscotée? C’est pourtant la ligne de défense de l’avocat d’un homme surpris au petit matin alors qu’il dormait dans l’habitation d’une personne décédée depuis peu: «Le logement était inoccupé. Il ne peut donc être question de violation de domicile». Un débat particulièrement interpellant.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

5.Il tente d’entrer dans la voiture de police, pensant que c’était la sienne

Au petit matin du Nouvel An 2019, un homme ivre cherche sa voiture dans la rue Royale à Tournai. Il tente alors de rentrer dans la voiture de policiers, appelés pour tout autre chose, persuadé qu’il s’agissait de la sienne. Il est écarté une première fois.

Pensant l’incident terminé, les agents finissent leur mission. Mais l’individu revient à la charge pour voir si sa clé ouvre le véhicule, en l’insérant dans la portière. La situation s’envenime alors et un policier est même blessé.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

On vous raconte la suite

Condamnation pour le sexagénaire qui n’aimait pas les chasseurs

Son aversion pour la chasse et ceux qui la pratiquent l’a conduit devant le tribunal. Le sexagénaire écope d’une peine de travail.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

Condamnation de l’ex-terroriste qui avait menacé de tuer deux femmes dans un centre Fedasil

Un ancien membre de Daesh a menacé de tuer deux autres résidentes du centre de Senonchamps. Il prend huit mois de prison.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

Enquête privée illicite au sujet du nouveau compagnon de son ex: 80 heures de travail

Inquiet pour ses enfants, ce policier avait illégalement consulté les registres de données personnelles du nouveau compagnon de son ex-épouse.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

Incitation au racisme: l’accompagnatrice de train acquittée à Arlon

Poursuivie devant le tribunal correctionnel d’Arlon pour incitation à la discrimination, une accompagnatrice de train a bénéficié d’un jugement d’acquittement.

Un jugement qui peut surprendre, mais qui semble cohérent en regard des termes de la loi.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

Connaissez-vous la cause d’excuse absolutoire de parenté?

Saviez-vous que l’article 462 du code pénal prévoit qu’un vol intrafamilial entre époux, veufs ou ascendants-descendants, ne peut donner lieu qu’à des poursuites civiles. C’est ce que l’on appelle la cause d’excuse absolutoire de parenté.

Sauf qu’un homme s’est retrouvé au tribunal correctionnel cette semaine pour avoir volé sa grand-mère. On vous explique pourquoi.