2018, une année faste pour Thomas

Thomas Van Hee a remporté le Condrusien 2018 devant Denis Simonet et Tony Vasapolli. Léva

Depuis ses débuts avec le groupe «Les D’Zys» jusqu’à aujourd’hui, Thomas Van Hee en aura parcouru du chemin. Mais incontestablement, l’année 2018 restera comme celle de l’épanouissement pour le Stratois.

«C’est l’année où je me suis révélé, confie «bébé» Van Hee, comme l’appellent affectueusement ses comparses d’entraînement. Parce que je suis le plus jeune du groupe, mais aussi le dernier arrivé.»

Membre de la «Team Kaio», entraînée par Freddy Loncar, depuis quatre ans, Thomas Van Hee a vu sa cote sur les joggings régionaux monter en flèche. «J’étais au départ un coureur outsider», souligne Thomas, dont l’année 2018 va bouleverser cette certitude.

Vainqueur du Challenge condrusien, il devenait par la même occasion, à 23 ans, le plus jeune vainqueur du Condrusien. «Freddy Loncar partage ce record avec moi, précise son élève, élogieux au moment de nous parler de son maître. Freddy m’a apporté énormément de sagesse, que ça soit au niveau de mes entraînements ou de mes courses. Sur celles-ci, il me dit de ne pas m’affoler, de ne pas être trop gourmand aussi, même si je le suis encore un peu», concède avec le sourire ce grand amateur de Nutella, qui n’est pas pour autant resté dans son canapé en cette année 2020 marquée par le coronavirus. «Le gros bémol de l’année écoulée fut évidemment l’absence de courses. Mais ça m’a permis de m’entraîner davantage, en me mettant des défis différents, comme une semaine avec beaucoup de dénivelé, une autre sur des segments Strava, ou encore une 3e où je courrais trente kilomètres sans les avoir préparés, comme ce fut le cas aux 4 Cimes de Herve. Tout cela, je ne l’aurais pas fait en temps normal.»