- Tribunal correctionnel de Liège

8 ans d’inéligibilité requis à l’encontre d’Alain Mathot

8 ans d’inéligibilité requis à l’encontre d’Alain Mathot

- BELGA

L'auditorat a requis une confiscation d'au maximum une somme de 2 millions d'euros car c'était la somme prévue pour la corruption.

Ce mercredi, l'auditorat du travail a requis devant le tribunal correctionnel de Liège la même peine que Monsieur Leroy en appel. Pour rappel, la cour avait prononcé une peine de 2 ans de prison avec sursis. L'auditorat a également plaidé 8 ans d'interdiction d'éligibilité à l'encontre d'Alain Mathot et une interdiction de commercialité de 5 ans.

«Tout au long de ce dossier, Monsieur Mathot a menti pour cacher une vérité inavouable», a estimé l'auditorat du travail. «Il est le commanditaire des fausses factures réalisées pour cacher les sommes versées.» Selon l'auditorat, il a eu un «pacte de corruption

Il y aurait déjà eu la signature de deux conventions et le versement d'un total de 54.000 euros pour des services qui seraient selon le parquet de la corruption. «Un contrat qui ouvre la porte à la corruption», a précisé l'auditorat.

L'homme politique a exercé de nombreux mandats et les personnes dans le dossier ont expliqué qu'au départ, c'est Guy Mathot qui était à la manoeuvre. «Guy Mathot étant malade, son fils a été amené à le remplacer.» Selon l'auditorat, si les personnes se sont adressées à la famille Mathot, c'est parce que l'on savait qu'elle était influente.

L'auditorat a requis une confiscation de 2 millions d'euros car c'était la somme prévue pour la corruption. L'auditorat a rappelé tous les éléments à charge d'Alain Mathot qui ont appuyé des accusations qui se trouvaient une lettre anonyme qui a fait démarrer le dossier. Selon la défense d'Alain Mathot, qui admet à présent les rencontres avec le directeur d'Inova, il aurait s'agit de sponsoring pour le club de football de Seraing.

L'auditorat reproche aussi à Alain Mathot une fraude fiscale de 94 000 euros lors de travaux en noir dans son logement et du blanchiment d'argent. Selon Alain Mathot, s’il a réussi à faire autant de dépenses en liquide, ce serait grâce à un versement de 192.000 euros en liquide par sa maman.

Prochaine audience: le 14 janvier.