WAVRE

Le bourreau de Fiona connaît sa sanction: «Incompréhensible», s’insurge Sébastien De Jonge

Le bourreau de Fiona connaît sa sanction: «Incompréhensible», s’insurge Sébastien De Jonge

Lorsqu'elle a été recueillie, Fiona ne pesait plus que sept kilos. Après avoir été prise en charge par Sans Collier, elle a repris des couleurs et est hors de danger. EdA

La justice a classé sans suite le dossier de maltraitance animale concernant une chienne de 5 ans à Wavre, en juin dernier. La sanction de la région wallonne ne plaît pas à Sébastien De Jonge, responsable du refuge qui lui a sauvé la vie.

Après avoir été classé sans suite par le parquet, le dossier de maltraitance animal concernant une chienne de 5 ans, retrouvée agonisante en juin dernier à Wavre, a été examiné par la Région wallonne, chargée de rendre une sanction administrative. Celle-ci a infligé au maltraitant une amende de 4 000 euros et l’interdiction provisoire de détenir des animaux.

Suite à cette décision, le responsable du refuge Sans Collier, Sébastien De Jonge, ne cache pas son mécontentement. Il juge la sanction bien trop légère.

Le bourreau de Fiona connaît sa sanction: «Incompréhensible», s’insurge Sébastien De Jonge
-
«L’auteur de ces maltraitances tgraves se voit infliger une amende de 4 000€, loin du plafond de 100 000€ prévu par la législation, s’indigne Sébastien De Jonge. Et en plus, il se voit interdire provisoirement la détention d’animaux mais dans dix ans, il pourra à nouveau en avoir, sans possibilité de contrôle par les autorités. Bien que la Ministre du Bien-être Animal Céline Tellier s’en réjouisse, cette décision déçoit profondément les défenseurs des animaux. Il est inaudible de ne pas prononcer une interdiction à vie de détention d’animaux au vu de la gravité des faits, de leur intentionnalité et du risque de récidive»

+ RELIRE| Des personnalités se mobilisent pour Fiona, chienne maltraitée

Ce sont des bénévoles de l’ASBL Sans Collier qui avaient découvert Fiona, labrador de 5 ans, en juin dernier, agonisante, attachée à une rambarde d’escalier dans un appartement de Wavre. «C’est incompréhensible, poursuit-il. Que faut-il de plus pour avoir une sanction à la hauteur de la gravité des faits? Pour quelles raisons autoriser à nouveau un maltraitant à avoir des animaux? Dans ce dossier, l’État et les décideurs auront, une fois de plus, montré toute leur indifférence et fait preuve d’un déplorable laxisme face aux maltraitances animales.»

Le bourreau de Fiona connaît sa sanction: «Incompréhensible», s’insurge Sébastien De Jonge
Fiona a été découverte dans un appartement de Wavre en juin dernier. Elle ne pesait plus que 7 kg. -