CULTURE

Humez boiseries et ferronneries de la Maison du Peuple d’Horta pour oublier un instant les cafés fermés

La salle des fêtes, comme un paquebot de verre qui couronne l’édifice.Musée Horta – Alice

La reconstitution 3D interactive de la mythique Maison du Peuple de Victor Horta est rendue accessible par le Musée Horta. Jamais sans doute ce symbole de la bruxellisation n’a été aussi tangible. Perdez-y vos pas pour oublier un peu le confinement.

La Maison du Peuple. Voilà sans doute l’exemple le plus criant de la «bruxellisation». Dessiné par Horta, l’édifice Art Nouveau est inauguré en 1899. Mais à peine un demi-siècle plus tard, ce symbole des luttes ouvrières est démoli: dès 1965, c’est le chantier d’une tour de 86m et 26 étages qui s’implante sur ses fondations de la rue Joseph Stevens. Elle y projette encore son ombre aujourd’hui.

Du chef-d’œuvre d’Horta, outre la déception de n’avoir pu le sauvegarder des appétits du promoteur Blaton, on ne conserve désormais que quelques éléments, dont certains ont été insérés dans le Horta Grand Café à Anvers après avoir rouillé dans un dépôt de Tervueren puis dans un parc de Jette (photos ci-dessous et vidéo d’archive en bas d’article). Une maquette du célébrissime bâtiment permet aussi de s’y replonger au Musée Horta, à Saint-Gilles. Mais l’espoir de fouler les carrelages et planchers dans ses bureaux, salles de réunion, magasins, café et salles de spectacle semble définitivement enterré.

Humez boiseries et ferronneries de la Maison du Peuple d’Horta pour oublier un instant les cafés fermés
Après démolition en 1965, les pièces de la Maison du Peuple d’Horta ont d’abord été entreposées à Tervueren. Dans les années 80, elles ont pris la rouille au parc Roi Baudouin à Jette où un projet de pavillon Horta n’a jamais vu le jour. Dans les années 90, certaines sont restaurées pour une expo à Gand. Enfin, quelques ferronneries décorent désormais le Horta Grand Café à Anvers. Archives Belga

Du moins dans la vie physique. Car virtuellement, tout reste possible. Surtout depuis que ledit Musée Horta a ouvert à tous la reconstitution numérique interactive de l’ancien QG du Parti Ouvrier Belge. Un sublime film, rendu public fin 2019 (ci-dessous), avait déjà levé un coin du voile sur cette prouesse technologique du laboratoire Alice de la Faculté d’architecture La Cambre-Horta (ULB) et des chercheurs et restaurateurs du musée. Désormais, vous pouvez vous évader du confinement en humant boiseries et ferronneries de 1899 depuis le site web de l’ancienne maison de l’architecte.

Humez boiseries et ferronneries de la Maison du Peuple d’Horta pour oublier un instant les cafés fermés
La Maison du Peuple en 1906. Reflexcity.net
Cette «hypothèse de restitution en 3D» table sur l’état originel de l’endroit. On y déambule dans la salle du café avec ses pompes à bière, le vestibule avec son plafond pavé de blanc et ses escaliers aux arabesques végétales, la salle blanche et ses faux airs de chapelle, jusqu’à l’immense salle des fêtes et ses rangées de sièges de bois où la vue depuis les coursives laisse rêveur. Des notices cliquables permettent d’en apprendre un peu plus sur certains détails d’architecture et de décor.

Nulle part ailleurs sans doute l’idée d’Horta de «construire un palais qui ne serait pas un palais, mais une “maison” où l’air et la lumière serait le luxe si longtemps exclu des taudis ouvriers» n’est aujourd’hui aussi palpable.