VERVIERS

Condamnés pour trois braquages à Herve, Olne et Visé

Condamnés pour trois braquages à Herve, Olne et Visé

Les condamnations ont été prononcées ce mardi matin au palais de justice de Verviers. ÉdA – 501139115726

Trois condamnations (de 5, 4 et 3 ans de prison) pour des braquages de magasin, pharmacie et station-service.

Le tribunal correctionnel de Verviers a rendu ce mardi un jugement dans un dossier relatif à trois vols avec violence commis entre le 12 septembre 2019 et le 6 janvier 2020. Trois prévenus, dont un qui est détenu, étaient cités à comparaître dans le cadre de cette affaire. Ils écopent respectivement de peine de 5, 4 et 3 ans de prison.

Il était reproché au principal prévenu d’avoir commis trois vols avec violence et menaces avec les circonstances aggravantes que les faits ont été commis de nuit par deux personnes et que des armes ou des objets qui y ressemblent ont été utilisés.

La première prévention date du 12 septembre 2019. Ce jour-là, deux individus encagoulés ont menacé une femme enceinte qui faisait son plein d’essence à Visé, vers 23 h 40. L’un d’eux s’est s’emparé de sa voiture et a pris la fuite tandis que le second est parti à bord d’un autre véhicule.

Les deux autres faits, commis plus tard avec le véhicule dérobé le 12 septembre 2019, concernent le principal prévenu et sa compagne. Ils étaient accusés de s’être attaqués à une pharmacie d’Olne le 22 novembre 2019 ainsi qu’à un magasin de vêtements hervien, le 6 janvier 2020.

«Le pharmacien a été tenu en joue par le prévenu afin de se faire remettre la caisse. Par la suite, le prévenu a violemment frappé un client qui voulait quitter les lieux», avait indiqué le parquet.

Quelques semaines plus tard, le 6 janvier 2020, le couple s’en était pris à un magasin de vêtements à Herve.

«Suite à l’épisode de la pharmacie, le couple s’était, cette fois, muni de colsons afin de maîtriser la vendeuse ou d’éventuels clients», avait souligné le ministère public qui avait insisté sur la participation de la prévenue au colsonnage de la victime.

Malgré les regrets exprimés à l’audience par le principal prévenu et sa compagne, qui étaient en aveux, le tribunal les a respectivement condamnés à des peines de 5 ans de prison avec un an de sursis pour lui et quatre ans de prison dont deux avec sursis pour elle.

Concernant le troisième prévenu, impliqué dans le cadre de la première prévention, qui niait son implication, le tribunal a estimé que les faits retenus à sa charge sont établis. Ce dernier écope d’une peine de 3 ans de prison avec un sursis pour la moitié, pour une durée de 5 ans.

Les trois prévenus sont également condamnés à une peine de 6 mois de prison avec un sursis total pour des infractions relatives à la détention d’armes.