RÉGIONS

Interdiction de se rendre dans les Fagnes ce vendredi et ce week-end

Interdiction de se rendre dans les Fagnes ce vendredi et ce week-end

BELGA

Hervé Jamar, le gouverneur de la province de Liège, a annoncé ce jeudi qu’il serait interdit de se garer et de circuler dans les Fagnes entre le 1er et le 3 janvier.

Depuis le début des vacances d’hiver, les Fagnes ont été prises d’assaut par de nombreux touristes venus profiter de la neige et des paysages. L’afflux massif des visiteurs a occasionné certains soucis notamment au niveau de la mobilité. « La situation était problématique a plusieurs égards, note le porte-parole du gouverneur, Jean-Yves Segers. Il y a tout d’abord un problème au niveau du stationnement qui était dangereux. Ensuite, le rassemblement de trop nombreuses personnes n’est pas tolérable au vu de la situation sanitaire. Enfin, les services ont constaté des dégradations de l’environnement. »

Une cellule de crise provinciale s’est donc tenue ce mercredi en fin de journée, avec la police fédérale, les zones de police locale, les bourgmestres concernés et la Protection civile. Au vu de cette situation problématique dans les Hautes Fagnes, le gouverneur a décidé de prendre un arrêté interdisant le stationnement sur le plateau des Fagnes et la circulation sur certains axes, entre 8 h et 17 h. Il sera interdit de circuler sur la N68 entre le carrefour Belle Croix avec la N672 et le carrefour avec la route de l’ancienne douane, sur la N676 entre Sourbrodt et le Mont Rigi et enfin sur la N67 entre Eupen et la frontière allemande. Des barrières Nadar seront placées et les policiers veilleront à faire respecter cet arrêté. « Des itinéraires alternatifs seront prévus. Il y aura des exceptions pour les véhicules de secours, les transports en commun et en cas de force majeur ». Normalement ces tronçons n’empêcheront pas les riverains et les résidents en gîte de rejoindre leur domicile, mais si c’est le cas, une exception pourra également être faites.

Cet arrêté entrera en vigueur dès ce vendredi et le restera jusqu’au dimanche 3 janvier. Il fera l’objet d’une évaluation permanente. Il pourrait être prolongé suivant les conditions météorologiques annoncées dans les prochaines semaines.