article abonné offert

Brexit: retour sur la fin d’une union

Brexit: retour sur la fin d’une union

AFP

Ça y est! Après de longs mois d’attente, un accord a finalement été trouvé le 24 décembre entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittait officiellement l’Union européenne (UE). Il aura fallu un an pour trouver un accord permettant de définir les nouveaux liens qui uniront les deux parties. C’est désormais chose faite! Que dit cet accord? Comment ont évolué les relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne? On fait le point sur l’histoire d’un mariage et d’un divorce tous deux compliqués.

L’accord

L’accord post-Brexit est arrivé comme un cadeau de Noël, le 24 décembre 2020, jour du réveillon. Que faut-il retenir de cet accord historique?

Pour éviter toute concurrence déloyale, de nouvelles règles sont mises en place à partir du 1er janvier 2021. Les entreprises étrangères situées au Royaume-Uni sont obligées de respecter les droits des travailleurs et de l’environnement décidés par l’UE. Pour tous les biens en circulation (les produits qui passent d’un pays à l’autre), il n’y a pas de droits de douane (taxes à la frontière) ni de quotas (pourcentage limité). Tous les produits sont contrôlés à la frontière.

Les pêcheurs européens ont encore accès aux eaux britanniques (eaux qui appartiennent au Royaume-Uni) jusque 2026 mais devront, petit à petit, réduire leurs prises de 25%. Le Royaume-Uni quitte aussi le programme Erasmus qui permettait aux étudiants britanniques d’étudier dans un autre pays de l’UE et inversement.

En ce qui concerne les transports et la sécurité, les deux parties continueront de collaborer. Enfin, il n’est plus possible pour les citoyens britanniques de circuler librement dans l’UE, d’y proposer des services ou d’y établir une entreprise sans en avoir fait la demande et reçu l’autorisation.

Une union en plusieurs dates à retenir

Le 9 août 1961, le Royaume-Uni demande à intégrer la Communauté économique européenne (CEE), ancêtre de l’UE. Cette première demande sera refusée le 14 janvier 1963 par le général de Gaulle, dirigeant de la France. Après une deuxième demande refusée, le Royaume-Uni fait finalement son entrée dans la CEE le 1er janvier 1973.

Pour faire partie de la CEE, il faut participer à son financement. Mais le 30 novembre 1979, la Première ministre britannique Margaret Thatcher veut payer moins. Cette demande sera acceptée en 1984.

Le 7 février 1992, on signe le traité de Maastricht. La CEE devient l’UE, on veut une collaboration plus forte entre les États membres sur les plans politique et économique. Les frontières sont supprimées et une monnaie unique est créée: l’euro. Elle est mise en circulation en 2002. Mais le Royaume-Uni bénéficie d’une «clause d’exemption» (permission exceptionnelle) qui lui permet de garder sa propre monnaie, la livre.

Considérant, entre autres, que faire partie de l’UE coûte trop cher, le 23 juin 2016, les Britanniques votent le Brexit, c’est-à-dire la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Le 29 mars 2017, le processus du Brexit est officiellement lancé. Il faut maintenant trouver un accord pour établir les conditions des rapports qui uniront encore l’UE et le Royaume-Uni après le Brexit. Le 22 novembre 2018, un accord provisoire (en attendant l’accord définitif) est trouvé mais les députés britanniques le refusent le 15 janvier 2019.

Le 17 octobre 2019, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker annoncent avoir enfin trouvé un accord. Mais les députés britanniques ne sont toujours pas d’accord et Boris Johnson est obligé de demander un nouveau report du Brexit.

Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quitte officiellement l’UE, sans qu’un accord ait été trouvé. On décide alors d’une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020 pour permettre aux deux parties de s’entendre sur la nouvelle relation qu’ils auront. Ceci, pour éviter que l’un et l’autre ne soient désavantagés sur le plan financier (pour que personne ne perde trop d’argent). Finalement, le 24 décembre 2020, un accord est trouvé!

Quelle histoire!

Le sondage de la semaine