CORONAVIRUS

PHOTOS | Josepha, première Wallonne vaccinée contre le Covid-19, à Mons

Les premières doses de vaccin anti-Covid 19 Pfizer/BioNTech ont été administrées lundi à partir de 11h00 à la maison de repos «La Bonne Maison de Bouzanton» à Mons. La doyenne de l’institution, Josepha Delmotte, âgée de 102 ans, a été la première réceptrice. La campagne de vaccination sera officiellement lancée le 5 janvier dans les maisons de repos en Belgique.

Josepha Delmotte, 102 ans, la doyenne du home «La Bonne Maison de Bouzanton», géré par le CPAS de Mons, a été la première résidente à recevoir lundi matin le vaccin Pfizer/BioNTech contre le coronavirus. Le vaccin a ensuite administré à plusieurs membres du personnel ainsi qu’aux autres pensionnaires de l’institution montoise, dont 86% des résidents et du personnel ont accepté la vaccination.

Trois maisons de repos en Belgique, situées à Puers-Saint-Amand, en Flandre, à Woluwe-Saint-Pierre, en Région bruxelloise, et à Mons, en Wallonie, ont été choisies pour lancer officiellement la campagne de vaccination contre le virus.

 

 

Quelque 9.000 doses de vaccin étaient disponibles lundi dans le cadre de la phase pilote en Belgique. Un calendrier de vaccinations pour toutes les régions est en cours d’élaboration.

PHOTOS | Josepha, première Wallonne vaccinée contre le Covid-19, à Mons
En Flandre, c’est Jos Hermans, 96 ans, qui est le premier patient à avoir reçu le vaccin. Photo News

«Officiellement lancée»

«La campagne de vaccination sera officiellement lancée le 5 janvier. L’agenda sera fixé sur base des critères de priorisation», a indiqué la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. «Nous avons 19 hubs hospitaliers en Wallonie, équipés de frigos à -80 degrés indispensables pour la conservation du vaccin Pfizer. On a choisi les maisons de repos les plus grandes et les plus proches de ces hubs hospitaliers. Une maison de repos au sein de laquelle on trouve un cluster sera mise en attente jusqu’à ce que la situation soit stabilisée pour pouvoir vacciner en toute sécurité», a-t-elle expliqué.

Les bénéficiaires des premières injections du vaccin recevront la deuxième dose à la mi-janvier. Le vaccin de Pfizer nécessite, pour être efficace, deux injections espacées de 21 jours.