TOURNAI

De l’eau s’infiltre dans l’appartement du CPAS, à la rue Doublet (Tournai)

Une locataire d’un immeuble géré par le CPAS, à la rue Doublet, déplore l’état de son logement et les infiltrations d’eau.

Si la situation n’est pas neuve, la tempête Bella a amplifié les infiltrations d’eau dans l’immeuble d’appartements du CPAS situé à la rue Doublet.

Frédéric et Fabrice Mathorel dénoncent l’état du logement de leur mère. Des châssis qui laissent passer le froid, des traces d’humidité… et ce dimanche, de l’eau qui coulent du plafond et des gouttes qui tombent au milieu du séjour! «C’est insalubre, déplore Frédéric. On ne peut pas laisser des gens vivre dans de telles conditions. Ma mère de 68 ans souffre d’une maladie chronique respiratoire, et l’humidité du logement n’arrange pas son état de santé…»

Dans le reste de l’immeuble, la situation n’est pas meilleure. Des flaques d’eau ici et là, des tâches d’infiltration dans les murs, des logements condamnés… Suite à la tempête Bella, les pompiers ont aussi été appelés à intervenir en raison du détachement de certaines plaques situées sur le toit de l’immeuble.

Alertée ce dimanche, par la situation dans l’appartement de la sexagénaire, la présidente du CPAS, Lætitia Liénard a directement envoyé sur place l’ouvrier de garde. «Il a constaté la situation et réalisé les réparations de première nécessite», précise-t-elle.

La présidente du CPAS ne peut encore se prononcer quant à l’avenir de cet immeuble d’appartements qu’elle reconnaît vieillissant et pas suffisamment entretenu dans le passé. «Nous attendons de prendre connaissance des conclusions de l’audit afin de pouvoir établir notre note stratégique et notre ligne de conduite relative à la gestion de nos quelque 500 logements…»

L’immeuble de la rue Doublet n’est en effet pas le seul bien du CPAS à se retrouver à la limite, et même au stade, de l’insalubrité. De nombreux logements sont ainsi libres, mais plus en état d’accueillir des occupants…