EMPLOI

PHOTOS | Grève dans les magasins WE de Bruxelles, La Louvière et Liège

Cette action de la CNE vise à protester contre une série de fermetures sans négociation.

Des piquets de grève sont tenus jeudi devant cinq magasins WE, situés rue Neuve à Bruxelles, dans les shoppings d’Anderlecht et de Woluwe-Saint-Lambert, à La Louvière et à Liège. La CNE entend par ces actions dénoncer l’absence de concertation sociale en lien avec un plan de fermetures du côté francophone du pays.

Il y a eu jusqu’à une vingtaine de personnes au piquet de la rue Neuve, à côté de l’entrée de la place de la Monnaie, et une dizaine de travailleurs à celui du shopping d’Anderlecht. Sur ces deux sites, les grévistes ont bloqué, sans incident, leur remplacement par des étudiants.

La CNE a symboliquement décerné le prix du plus mauvais employeur du textile de 2020 à WE. Les travailleurs avaient réalisé des banderoles affichant ce titre et des trophées pour décorer les piquets de grève.

«Le Covid sert d’excuse»

Jalil Bourhidane, permanent CNE, remarque que beaucoup de magasins ferment en cette période de crise sanitaire, mais estime que l’épidémie sert ici l’image de marque de WE en masquant ses réelles motivations. «On parle de ce plan depuis déjà un an. Le Covid sert d’excuse pour l’opinion publique. On pense que les magasins francophones vont tous finir par fermer. C’est une marque hollandaise, qui, selon nous, ne voudrait garder que la Flandre. En France, les magasins WE ont déjà tous fermé».

La CNE dénonce l’absence de négociation. «Comme il n’y a pas beaucoup de travailleurs dans chacun des magasins, c’est l’accumulation des fermetures qui devrait déclencher la procédure Renault (procédure qui définit une série d’obligations et un cadre de négociation en cas de licenciement collectif, NDLR). En dépassant les deux mois entre les fermetures de deux magasins, WE sort des délais prévus pour enclencher la procédure Renault. Par exemple, les contrats de bail des magasins de rue Neuve et Woluwe-St-Lambert se terminent en même temps, mais WE a décidé de fermer rue Neuve plus tôt, dès mi-janvier. Celui de Woluwe-St-Lambert doit lui fermer en février 2022, dans un an, et WE va même faire prester les indemnités aux travailleurs de ce magasin, en les faisant travailler, au lieu de les leur verser en compensation comme cela se fait habituellement pour les fermetures de magasins, et comme cela se fera par exemple pour le magasin WE de la rue Neuve.»

La CNE pointe ici des différences de traitement entre les travailleurs.

Une trentaine d’emplois sont menacés sur l’année à venir avec la fermeture des magasins de la rue Neuve, de La Louvière en avril et de Woluwe-Saint-Lambert. Un magasin qui comptait huit employés a déjà fermé il y a environ deux mois à Namur. Il reste encore cinq magasins WE à Bruxelles et en Wallonie, ainsi que 17 en Flandre.


Nos dernières videos