CORONAVIRUS

Ils sont venus de Belgique, France et Pays-Bas: un entrepôt de Laeken transformé en discothèque pour une lockdown party

C’est dans cet ancien entrpôt de Laeken que plus d’une centaine de personnes se sont réunies. BELGA

Ils étaient une centaine de fêtards dans un ancien entrepôt de Laeken, venu à l’appel d’une lockdown party. La police y a mis bon ordre.

La police a mis fin, dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2h du matin, à une lockdown party qui était organisée dans un entrepôt situé sur le territoire de Laeken, dans les environs de la station de métro Pannenhuis, a indiqué dimanche matin le porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse.

Les policiers ont dénombré au moins une centaine de personnes. Les fêtards ont fui en masse à l’arrivée des forces de l’ordre. Grâce à des renforts, la police a pu identifier 60 personnes, pour lesquelles des procès-verbaux ont été dressés. Les participants étaient venus de tout le pays, mais aussi des Pays-Bas et de France.

Cet entrepôt de plus de 200 m2 avait été aménagé en chichabar et en discothèque. Un système de sonorisation avait été installé. Des boissons alcoolisées et non alcoolisées étaient proposées, en plus de l’usage de chichas. Des capsules contenant du gaz hilarant ont également été trouvées. La police a confisqué le matériel et a scellé le lieu.

Ils sont venus de Belgique, France et Pays-Bas: un entrepôt de Laeken transformé en discothèque pour une lockdown party
C’est dans cet ancien entrpôt de Laeken que plus d’une centaine de personnes se sont réunies. BELGA