FOOTBALL

Des filles et des vétérans à l’Union Dinantaise

Des filles et des vétérans à l’Union Dinantaise

Maryne Bouteille, passée par le Standard, Onhaye ou Loyers, apportera toute son expérience au futur groupe féminin de la RUS Dinantaise. EdA - Frédéric de Laminne

L’Union Dinantaise alignera deux nouvelles équipes lors de la saison 2021-2022 avec, d’un côté, une équipe dames et, de l’autre, une équipe de vétérans.

«L’équipe féminine sera encadrée par Maryne Bouteille, passée par Onhaye et le Standard Fémina, et devrait commencer dès la saison prochaine. Nous avons déjà quelques filles en U15 et U17 et Maryne viendra elle aussi avec quelques filles. Actuellement, elle est blessée et sera donc dans un premier temps au coaching mais si elle se remet bien, ce serait dommage de se priver d’une telle joueuse sur le terrain, se réjouit Maxime Laloux. Concernant les vétérans, nous ne savons pas encore si l’équipe sera inscrite dans un championnat. Si nous en avons la possibilité, nous le ferons mais nous ne sommes pas pressés. Nous pourrions aussi bien démarrer par une saison avec une dizaine d’amicaux. Les anciens d’Anseremme, de Dinant, de Neffe et de Lisogne sont en tout cas déjà partants.»

Un championnat vétérans la saison prochaine?

Du côté du CP, le président Michel Cabaraux précise travailler sur une base commune Namur/Hainaut en vue d’un championnat vétéran. «Il faudra bien sûr trouver des compromis car il n’est pas envisageable d’envoyer des joueurs de Bièvre à Mouscron. Nous allons lancer un appel aux clubs pour voir qui est demandeur d’une telle formule explique-t-il.Nous travaillons pas à pas. Il y aura quelque chose, c’est clair, mais pas dans la précipitation. Toujours sous l’étoile de l’ACFF et toujours dans un esprit récréatif.»

Serge Rochart, secrétaire provincial Namur-Hainaut à l’ACFF, abonde dans le même sens. «Nous ne sommes pas opposés à la réalisation d’un tel championnat. Mais il faudra alors combiner la souplesse d’un calendrier des vétérans avec le respect du règlement fédéral si le championnat devient officiel: affiliations, assurances, homologation d’éclairage… Rien n’est encore fait mais la porte est ouverte.»