JUDICIAIRE

À 81, elle est la star des vigiles, le sexagénaire qui n’aimait pas les chasseurs, interdit d’arts martiaux… 7 étonnantes affaires judiciaires survenues en Wallonie

À 81, elle est la star des vigiles, le sexagénaire qui n’aimait pas les chasseurs, interdit d’arts martiaux… 7 étonnantes affaires judiciaires survenues en Wallonie

Un sexagénaire mène la vie dure aux chasseurs. Et l’histoire s’est retrouvée au tribunal. heymans

Le parquet n’en peut plus de voir cette octogénaire; il n’aime pas ses voisins chasseurs et leur mène la vie dure; pour mendier, il n’a pas hésité à voler une chaise roulante. Découvrez ces histoires survenues cette semaine dans les tribunaux en Wallonie.

Conflit de voisinage, vol, infraction au code de la route, agression, autant de motifs de se retrouver face au tribunal. S’il existe une multitude d’alternatives pour l’éviter, force est de constater que nos tribunaux sont pleins. Face à ces hommes et ces femmes pris en défaut: un juge. À lui de juger les arguments de chacun pour ensuite opter pour la compréhension, le sermon et parfois la punition.

L’Avenir vous invite à découvrir ces petites scènes insolites de vos tribunaux mais aussi de véritables tranches de vie.

1.Le sexagénaire fait la chasse… aux chasseurs

«J e n’en peux plus des gens qui n’ont aucune compassion pour les animaux.» Le moins qu’on puisse écrire, c’est que le Nandrinois de 67 ans, prévenu de coups et harcèlement à l’encontre de deux de ses «v oisins» , n’aime pas les chasseurs qu’ils sont. IRE LE COMPTE-RENDU

2.Il vole une chaise roulante pour mendier

Certains ne reculent devant rien pour susciter la charité. C’est ainsi qu’un homme a volé une chaise roulante à la clinique de Libramont. Il s’est ensuite rendu devant un magasin pour mendier, en faisant croire qu’il était infirme. Sauf que l’homme était dans le collimateur de la police. IRE LE COMPTE-RENDU

La citation de la semaine

«O n la connaît bien au parquet puisque nous sommes envahis pour une multitude de faits similaires. Elle est connue comme une star chez les commerçants et les vigiles. Elle ne peut s’empêcher de voler des objets divers. Cela peut paraître à sourire, mais il faut que cela cesse. Nous avons d’autres choses à faire que d’ouvrir tous ces dossiers qui parfois concernent des babioles de quelques euros.»

+ LIRE LE COMPTE-RENDU

3.Il avait volé 7 500€ à la dame qui priait

Grégory, trentenaire de Libramont et habitués des services de police et de la Justice, a réussi à convaincre une dame âgée, qu’il sait fort croyante, de se rendre chez sa grand-mère, la voisine, afin de prier pour sa maman. Pendant ce temps, il en a profité pour lui voler 7 500€. IRE LE COMPTE-RENDU

On vous raconte la suite

Interdit de clubs de boxe et d’arts martiaux

Mohamed suit des cours de droit. Il est aussi assidu aux arts martiaux. Après avoir pratiqué le jiu-jitsu, le gaillard a découvert les vertus de la boxe anglaise. Deux frères l’ont appris à leurs dépens. Des castagnes en règle suite à une histoire de dette.

L’avocate de Mohamed plaida la suspension du prononcé plutôt qu’une peine de prison avec sursis. «I l fait des études de droit et s’il a un casier judiciaire, il peut tout arrêter.» Le parquet était d’un autre avis.

Le tribunal a donné une chance au futur avocat

+ LIRE LE COMPTE-RENDU

L’ex-policier reconnu coupable d’avoir emporté une clé USB avec des données sensibles mais…

Dans une précédente chronique, nous vous avions relaté l’histoire de cet ex-policier accusé par son ex-épouse d’avoir ramené chez lui une clé USB avec des données sensibles.

L’ancien policier avait démenti et expliqué pourquoi il avait repris cette clé chez lui.

Le tribunal ne l’a pas suivi dans ses explications.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU

Le voleur de frites du foot a bien fait de faire appel pour venir s’expliquer au tribunal

Condamné par défaut à 8 mois de prison par le tribunal correctionnel pour le vol avec effraction de bières ainsi que de frites et de hamburgers surgelés au préjudice du club de football local, le jeune homme avait décidé de faire opposition. Bien lui en a pris.

+ LIRE LE COMPTE-RENDU