BRUXELLES / MONS

Le stade Roi Baudouin revu et corrigé par des étudiants montois

La DMH-Golden Generation Arena, portée par un trio d’étudiants montois en architecture, a plu à l’Union belge et au Mémorial Van Damme.-

L’Union belge et le Mémorial Van Damme ont lancé un concours à destination des étudiants en architecture pour élaborer des idées de rénovation du stade Roi Baudouin. Les étudiants de l’UMons sont les seuls francophones à s’être distingués.

Comment transformer le vieux stade Roi Baudouin déclassé en une «Golden Generation Arena», soit un stade moderne digne de la génération dorée de footballeurs et athlètes qui fait la fierté des Belges? C’est la question qu’ont soumise l’Union belge de football et le Mémorial Van Damme au monde universitaire.

Par le biais d’un concours, les facultés d’architecture ont été sollicitées pour trouver des idées créatives pour la conception de ce nouveau temple moderne du sport par les hautes instances footballistiques et athlétiques du pays, qui rêvent d’un écrin de 40 000 places dignes d’accueillir de grandes compétitions de football, d’athlétisme et des concerts.

Et les idées émanant de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMons ont particulièrement plu aux organisateurs du concours. Quatre projets déposés par les étudiants(e)s de la FAU ont été retenus pour la finale et l’un a remporté la 1re place dans la catégorie «General design/Master plan». Il s’agit de «DMH-Golden Generation Arena», porté par Anaïs Mane Mendy, Justine Deloof et Xavier Hoyos Mora-Cuevas.

Un muscle au service de la ville

«Notre stade a été imaginé comme un muscle inscrit dans le corps du Heysel et au service de la ville. Notre but est d’inventer une expérience unique, à l’intérieur comme à l’extérieur, pour les personnes qui se rendent au stade soit pour un évènement, soit au quotidien. Tout a été pensé pour que ce stade puisse accueillir sa nation, ses sportifs, ses supporters… dans un lieu tourné vers l’avenir grâce aux technologies, et source des meilleures performances, pour la golden generation mais aussi celles à venir», ont notamment expliqué les lauréats lors de la présentation de leur projet.

Un autre projet, baptisé «Golden Arrow» s’est classé 2e de la catégorie «Sustainability» (durabilité). Les deux autres projets proposés par des étudiants de la FAU étaient repris l’un dans la catégorie «Hybrid Structures» et l’autre dans «Overall Design» (design global).

Un tiers des projets finalistes étaient montois

La performance des étudiants de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’UMons dans le cadre de ce concours est assez remarquable: en effet, ses projets retenus représentent un tiers du total de ceux qui ont été défendus lors de la grande finale, soit 4 sur 12. La faculté montoise sauve également l’honneur de la Belgique francophone, étant la seule à se distinguer.

Durant toute la durée du concours, les étudiantes en master des ateliers «Résilience et Laboratoire de mixité» et «Données, territoires et Architectures paramétriques» ont eu l’opportunité de présenter et de débattre de leurs projets avec les responsables de l’Union Royale Belge de Football et ceux du Mémorial Van Damme mais aussi avec des représentants de la Ville de Bruxelles et des athlètes de haut niveau.

Reste à voir maintenant si ces idées seront recyclées dans la rénovation effective du stade, si celle-ci devient un jour réalité...

Le stade Roi Baudouin revu et corrigé par des étudiants montois
La DMH-Golden Generation Arena, portée par un trio d’étudiants montois en architecture, a plu à l’Union belge et au Mémorial Van Damme. -