RÉGIONS

Liege Airport franchit le cap du million de tonnes de marchandises transportées

Liege Airport franchit le cap du million de tonnes de marchandises transportées

L’aéroport axe depuis 1996 sa stratégie sur le «full cargo». Yves Bircic

L’aéroport liégeois annonce avoir franchi le cap du million de tonnes de marchandises transportées cette année.

Liege Airport a dépassé ce mercredi le cap du million de tonnes de marchandises transportées, annonce l’aéroport liégeois dans un communiqué. L’aéroport wallon a profité de la pandémie de Covid-19 et du boom de l’e-commerce.

L’aéroport axe depuis 1996 sa stratégie sur le «full cargo», c’est-à-dire qu’il travaille avec des compagnies aériennes qui ne transportent que des marchandises à bord de leurs appareils. Cette année, un million de tonnes de marchandises ont déjà été transportées, se réjouit ce mercredi Liege Airport.

«En 1996, nous avons transporté un peu moins de 8.000 tonnes... On mesure le chemin parcouru avec le chiffre d’un million de tonnes réparties équitablement entre l’importation et l’exportation», souligne le CEO de l’aéroport, Luc Partoune, cité dans un communiqué.

Liege Airport, qui relie désormais plus de 250 aéroports à travers le monde, est «devenu un village du monde pour toutes les marchandises à forte valeur et qui doivent se déplacer vite et loin», se targue Luc Partoune.

Le sixième aéroport cargo européen

L’aéroport de Liège est le premier aéroport cargo en Belgique et le sixième européen. Il est le seul en Europe à donner la priorité au full cargo. Il est notamment spécialisé dans le transport express, de produits pharmaceutiques et d’animaux vivants.

L’aéroport wallon a été fort sollicité ces derniers mois avec la pandémie de Covid-19. Par exemple, lors de la première vague, «ce sont plus de deux milliards de masques qui sont passés par Liege Airport», explique son responsable de la communication, Christian Delcourt. Sans parler du matériel médical: habits de protection, respirateurs...

Liege Airport a également tiré profit de l’essor du commerce en ligne, dont la croissance a été dopée par les mesures de confinement.