CORONAVIRUS

Coronavirus: pas de changement pour la rentrée scolaire de janvier, ce sera toujours en code rouge

Coronavirus: pas de changement pour la rentrée scolaire de janvier, ce sera toujours en code rouge

La décision de non-prolongation du congé de Carnaval pourra être réévaluée si la situation épidémiologique l’exige. Photo News

Covid-19: dans les écoles, la rentrée après les congés de fin d’année se fera toujours selon le même code qu’actuellement, en rouge. Le congé de Carnaval ne devrait pas être prolongé.

La rentrée scolaire de janvier, après les congés de fin d’année, se fera dans les mêmes conditions que ce qui vaut actuellement dans l’enseignement pour limiter la propagation du coronavirus, a communiqué ce mercredi la ministre de l’Education de Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce sera le même code «rouge» dans les écoles francophones, au moins jusqu’à la mi-janvier.

 

Le congé de Carnaval ne devrait pas être prolongé

 

Concrètement, cela veut dire que les élèves de 3e secondaire et au-delà continueront de ne venir à l’école que la moitié du temps (au maximum), le reste se faisant à distance. La mesure est maintenue «au moins jusqu’au 15 janvier», selon le cabinet de la ministre Caroline Désir. Il y aura une évaluation en première moitié de janvier pour envisager la suite et un éventuel retour en 100% présentiel pour tous.

Le congé de Carnaval ne devrait pas être prolongé, comme les vacances de Toussaint l’avaient été. Mais la décision (de non-prolongation) pourra être réévaluée si la situation épidémiologique l’exige.

 

Les chiffres tendent à confirmer que l’école n’est pas le moteur de l’épidémie

 

Point positif mis en avant ce mercredi après une réunion avec les pouvoirs organisateurs, les organisations syndicales et les associations de parents: «tant les chiffres compilés par les acteurs que ceux observés par les experts sanitaires tendent à confirmer que l’école n’est pas le moteur de l’épidémie», communique le cabinet Désir. «Les cas de contaminations et les mises en quarantaine ont très nettement diminué dans les écoles, se situant désormais à un niveau proche de celui constaté à la mi-septembre. Les chiffres ont même globalement tendance à poursuivre leur diminution au fil des semaines.»