LIGUE DES CHAMPIONS

L’Atalanta en position favorable pour le final à Amsterdam

L’Atalanta en position favorable pour le final à Amsterdam

- AFP

Un nul permet à la «Dea» (2e du groupe avec 8 points) de posséder un point d’avance sur l’Ajax

L’Atalanta Bergame, grâce au petit point pris à domicile mardi face à la modeste équipe danoise de Midtjylland (1-1), pourra se contenter d’un nul lors de l’ultime journée de la phase de groupes, dans un véritable «16e de finale» à Amsterdam contre l’Ajax.

Ce nul, arraché avec mille difficultés à onze minutes de la fin grâce à une tête de son défenseur Cristian Romero après avoir longtemps couru derrière le score, permet à la «Dea» (2e du groupe avec 8 points) de posséder un point d’avance sur l’Ajax (3e, 7 pts), battue à Liverpool.

Une semaine après leur exploit à Liverpool (2-0), les Bergamasques avaient toutefois les jambes lourdes et ils sont entrés bien trop mollement dans un match sans doute considéré comme trop facile, face à la seule équipe avec l’Olympique de Marseille qui n’avait pas encore pris de points lors des quatre premières journées de C1.

D’entrée, les Danois, battus 4-0 à l’aller chez eux, en ont profité. La première tentative d’Anderson (5e) ne donnait rien mais la seconde était la bonne: monté aux avant-postes pour un coup franc, le défenseur et capitaine danois Alexander Scholz, bien servi par Sory Kaba, envoyait un missile sur lequel le gardien bergamasque Marco Sportiello ne pouvait rien (13e).

Les deux flèches colombiennes de l’Atalanta Duvan Zapata et Luis Muriel ont ensuite rivalisé de maladresse devant le but et le jeu de l’Atalanta manquait clairement de fantaisie pour surprendre les Danois.

L’entraîneur lombard Gian Piero Gasperini a tout tenté après la pause, d’abord en lançant Josip Ilicic à la place de «Papu» Gomez (46e) puis le tout jeune Amad Traoré (68e), 18 ans, déjà vendu à Manchester United au dernier mercato et attendu chez les Red Devils en janvier.

Le jeune Ivoirien allait passer tout près de réussir ses débuts, mais il butait à deux reprises sur le gardien danois (76e, 78e), relançant les Bergamasques. Dans la foulée, l’Atalanta arrachait enfin l’égalisation par Romero (79e). Dur, mais peut-être utile dans une semaine à Amsterdam.