PECQ/HÉRINNES

Coronavirus | Ils louent des tonnelles pour les clients des petits commerces

Coronavirus | Ils louent des tonnelles pour les clients des petits commerces

Benoît Barbieux, Catherine Van Laere et Marc Leblanc Com.

Habituellement, Ben, Marc et Catherine travaillent pour l’événementiel.Le virus les oblige à se reconvertir dans une activité qui semble intéresser particulièrement les petits commerces…

Ben (Benoît Barbieux) et Marc (Leblanc) sont tous deux éducateurs au sein du centre les Kiwis, une unité de soins qui accueille des adolescents(e)s de 12 à 18 ans souffrant de troubles psychologiques aigus. Un boulot qui exige de leur part un sens aigu de la communication, du partage et la nécessité de cultiver, autant que faire se peut, la «positive attitude».

Des qualités qu’ils développent également au sein du secteur événementiel auquel ils sont fortement attachés. Depuis quelques années, en effet, ils collaboraient déjà avec une société tournaisienne active dans ce secteur.

Fort de cette expérience, il y a sept ans, les deux complices ont décidé de lancer une société de location de tonnelles à l’intention des organisateurs d’événements: Garden Party Events.

Coronavirus | Ils louent des tonnelles pour les clients des petits commerces
Benoît, Marc et Catherine proposent l’installation de tonnelles festives de toutes tailles par le biais de leur activité complémentaire au sein de leur société Garden Party Events. Com.

Pour leur prêter main-forte, les deux associés ont été rejoints par une jeune retraitée active, Catherine Van Laere qui était secrétaire de direction. Installés dans un premier temps à Tournai, ils sont désormais implantés à Hérinnes, depuis près de deux ans.

Deux confinements qui font très mal au secteur événementiel

«C’est un job qui nous occupait principalement du vendredi au lundi, explique Marc, il s’agissait surtout de placer des tonnelles pour des festivités familiales comme des baptêmes ou des mariages par exemple, mais aussi pour des événements d’entreprises, comme des inaugurations ou des présentations de nouveaux produits… Nous nous sommes associés avec des partenaires eux aussi actifs dans le secteur – DJ, traiteur, loueur de tables et chaises… – afin de proposer un package complet…»

Ces activités ont pris pas mal de plomb dans l’aile durant les périodes de confinement, bien entendu.

«Du côté événementiel, c’est mort, précise Marc. Lors du premier confinement, nous avons pu rebondir en proposant des tonnelles dans des homes afin de permettre l’accueil des familles qui ne pouvaient alors pas entrer à l’intérieur des institutions. On mettait aussi à leur disposition des moyens de communication comme des babyphones, par exemple, afin qu’elles puissent parler avec leurs proches…»

Pour que la clientèle puisse attendre sans être mouillée

Depuis le second confinement, les perspectives d’avenir pour le secteur événementiel ne sont guère plus favorables. Aussi, les trois associés ont imaginé prospecter une nouvelle clientèle en proposant la location et la vente de tonnelles aux petits commerçants, sachant que les commerces non essentiels peuvent désormais rouvrir leurs portes en respectant des normes très strictes, notamment en ce qui concerne le nombre de clients présents à l’intérieur du magasin.

Coronavirus | Ils louent des tonnelles pour les clients des petits commerces
Les trois complices ont adapté leur offre à la réalité sanitaire actuelle… Com.

«Ce qui implique la formation de files devant certaines boutiques comme c’était déjà le cas devant des boucheries ou boulangeries, explique Marc. L’implantation d’une tonnelle devant les magasins en question est dès lors particulièrement appréciée par les clients tenus d’attendre leur tour à l’extérieur, parfois sous la pluie…»

Cette activité se veut temporaire pour Marc, Benoît et Catherine, leur plus cher souhait étant de retourner à ce qui reste leur première motivation: le déploiement de services en faveur du secteur événementiel.