BD| Trêve de doutes, Lambil remis en selle s’attaque à un 66e Tuniques Bleues au parfum irlandais

BD| Trêve de doutes, Lambil remis en selle s’attaque à un 66e  Tuniques Bleues au parfum irlandais

Des trèfles, des hauts-de-forme et du steeple. Tout en restant sur le sol américain, Lambil s’immerge dans le folklore irlandais. -Éda

Ne sachant sur quel pied danser, il y a quelques mois, le dessinateur de 84 ans les a remis aux étriers. Après avoir bouclé le 64e tome des Tuniques Bleues, il attaque le 66e. En attendant leur parution, il est le héros de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault qui l’ont interrogé et l’ont amené à se raconter, avec délice. Interview à retrouver dans L’Avenir Namur et Basse Sambre de ce 1er décembre.

Après le gros coup de blues subià l’annonce du retrait de Raoul Cauvin de la série, et la parution en octobre d’un tome 65 par une autre équipe (BéKa et Munuera); Willy Lambil a repris du poil de la bête.

Oh, l’auteur trouve bien une explication. «Dans le temps, quand Paul Deliège (Bobo, Les Krostons) me téléphonait, il me disait toujours: “Pourquoi tu continues, tu n’as pas gagné assez?” Je lui répondais: “Et toi” Il ne me comprenait pas: “Moi? Mais j’ai arrêté.” “Oui, pourquoi tu continues à t’emmerder.” On rigolait. Ma retraite, à quoi passerais-je le temps? »

BD| Trêve de doutes, Lambil remis en selle s’attaque à un 66e  Tuniques Bleues au parfum irlandais
Un air de St Patrick sur le sol américain. Avec du folklore à la clé. «On m’a fourni de la documentation.» Éda

Toutes les planches du tome 64 (le dernier scénario de Cauvin qui voit disparaître Arabesque, le cheval de ce perpétuel candidat à la désertion qu’est Blutch) sont finies. Mieux, malgré une sciatique qui lui fait horriblement mal, celui qui dit être confiné par son métier depuis soixante ans, a débuté la confection du 66e tome. «Enfin, je ne sais pas quel chiffre lui donner, du coup… », soupire le Falisollois, fidèle à lui-même.

BD| Trêve de doutes, Lambil remis en selle s’attaque à un 66e  Tuniques Bleues au parfum irlandais
Le bureau de Lambil, ce 30 novembre. Éda

BD| Trêve de doutes, Lambil remis en selle s’attaque à un 66e  Tuniques Bleues au parfum irlandais
La planche sur laquelle le dessinateur sue actuellement. De l’urbanisme, pas ce qu’il préfère. Lambil

Avec un scénariste encore mystère, «cela parlera des Irlandais de la guerre de Sécession. Il y en avait chez les Nordistes comme chez les Sudistes. Ce sera une histoire de famille avec un personnage qui prétend être le cousin de Chesterfield. Il y aura aussi des batailles, du steeple et un bateau sur lequel je dois caser des chevaux, des canons. Ça s’annonce compliqué. Il y aura de l’aventure, plus mouvementée que les derniers albums. » Titre (provisoire) du projet? Irish Melody.

Interview de Bertrand Pissavy-Yvernault «Willy Lambil, le dernier dinosaure» à lire dans L’Avenir Namur et Basse Sambre (et sur lavenir. net) de ce 1er décembre, sur tablette, smartphone ou PC