SPORT

PHOTOS | Un accident impressionnant mais sans gravité pour un pilote de F1

Grosse frayeur au Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn (Moyen-Orient). Alors que la course venait de commencer, le pilote français Romain Grosjean a été victime d’un impressionnant accident. Il en est heureusement ressorti vivant, avec seulement quelques légères blessures.

Le départ venait à peine d’être donné de quelques instants sur le Grand Prix de Bahreïn lorsque le pilote Romain Grosjean a été victime d’un terrible accident, le 29 novembre.

 

 

Sa F1 (voiture) a quitté la piste après avoir été touchée par l’un de ses concurrents. Elle a finalement heurté une barrière de sécurité à 220 km/h, avant de prendre feu. L’impact était extrêmement violent. La F1 a été coupée en deux!

Heureusement, le pilote est sorti vivant de l’accident. Il a directement été emmené dans un hôpital de la région pour y être soigné. L’équipe de Grosjean a rapidement rassuré sur son état de santé: «Il souffre de brûlures légères aux mains et aux chevilles, mais va bien», a-t-elle annoncé.

Romain Grosjean s’est ensuite adressé à ses fans sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo, il indiquait aller «bien, enfin plus ou moins bien».

 

 

Une mésaventure qui tombe à un moment particulier pour le pilote. Grosjean ne participera pas au championnat de F1 de 2021. Le Grand Prix de Bahreïn était donc l’un des trois derniers GP qu’il devait disputer avant de céder sa place.

 

Une «cellule de survie» qui lui a sauvé la vie

Romain Grosjean peut remercier les systèmes de sécurité de sa F1, sans lesquels il aurait pu être plus gravement blessé.

Les voitures de F1 sont très rapides! Elles dépassent régulièrement les 300 km/h. Il ne faut pas être un génie pour comprendre la gravité que pourraient avoir des accidents à de telles vitesses.

C’est pourquoi la F1 est très stricte en ce qui concerne les mesures des sécurités des véhicules! Chaque F1 possède une «cellule de survie». Il s’agit de l’espace où le pilote prend place pendant la course. L’habitacle (l’intérieur de la F1) est conçu de manière à protéger au maximum le pilote en cas de crash.

Parmi les systèmes de sécurité figure le halo. Il s’agit d’un système qui a pour but de protéger la tête du pilote. Romain Grosjean a avoué ne pas avoir été favorable à ce halo, il y a quelques années. Il reconnaît maintenant son importance. Sans lui, il ne serait sans doute plus en vie à l’heure actuelle, a-t-il avoué.

 

Le sondage de la semaine