CHALLENGE

18 boucles de 4km: Stijn Van Lokeren sacré «Maître du Temps»

18 boucles de 4km: Stijn Van Lokeren sacré «Maître du Temps»

Dans sa 18e boucle, Stijn Van Lokeren a réussi à courir 4km en moins de 13 minutes, ce qui lui vaut le titre de «Maître du Temps». Amandine Gilson

Ce dimanche avait lieu la toute première édition d’un challenge inédit, imaginé par une équipe namuroise mais qui a largement dépassé les frontières de la province et de la Belgique. L’épreuve des «Maîtres du Temps» a récolté un franc succès, sur les routes et les réseaux sociaux.

Le principe? Courir sur un tracé de 4km (que chacun a délimité lui-même autour de chez lui) dans un temps imparti et recommencer cette même boucle un maximum de fois, en ayant à chaque nouveau tour une minute de moins pour la parcourir. Ce dimanche à 9h, ils étaient 966 à avoir pris le départ du challenge et à avoir droit à 30 minutes pour effectuer leurs quatre premiers kilomètres. Une demi-heure plus tard, il s’agissait de courir ses 4km en moins de 29 minutes. Puis, pour tous les concurrents toujours en lice, de réussir sa boucle de 4km en moins de 28 minutes, puis en moins de 27 minutes. Et ainsi de suite. Des boucles, des boucles et encore des boucles que le public pouvait suivre en live toute la journée sur Facebook. Un succès sur les réseaux sociaux qui permettait aux uns de suivre la course, aux autres de suivre leur «préféré(e)» et aux participants eux-mêmes d’interagir en direct et de donner des détails sur leur état de forme.

À ce «petit jeu», c’est le champion de Belgique 2018 d’ultra-trail Stijn Van Lokeren qui est allé le plus loin dans l’effort en réalisant une 18e boucle, soit 4km en moins de 13 minutes! Chez les hommes, Van Lokeren devance Benoît Haegeman et Jérémy Pissens, qui sont parvenus à boucler 17 tours.

Côté féminin, Sophie Chrétien a réussi à courir 14 boucles de 4km, tout comme Marie Honin. Sans avoir de participante seule sur une boucle, le titre de «Maîtresse du Temps» n’a pas été décerné, comme le voulait le règlement. Mais c’est Sophie qui est déclaré meilleure dame, de par son meilleur chrono sur l’ultime trajet.

À lire dans L’Avenir de ce lundi 30 novembre 2020, et sur tablette, smartphone ou PC