FRANCE

PHOTOS | Manifestation à Paris: l’entrée d’un bâtiment de la banque de France incendiée

Autour de 17H30, un kiosque à journaux, l’entrée d’un bâtiment de la banque de France et une brasserie adjacente ont été incendiés, nécessitant l’intervention des pompiers.

Des affrontements entre des groupes de manifestants et les forces de l’ordre se poursuivaient en fin de journée sur la place de la Bastille, où plusieurs départs de feu ont eu lieu, a constaté une journaliste de l’AFP.

Autour de 17H30, un kiosque à journaux, l’entrée d’un bâtiment de la banque de France et une brasserie adjacente ont été incendiés, nécessitant l’intervention des pompiers.

Autour, des groupes de manifestants très mobiles et tout en noir jettent des projectiles en tout genre sur les forces de l’ordre qui répliquent par des tirs de gaz lacrymogène, selon la journaliste de l’AFP.

Plusieurs manifestants blessés, dont une femme à la tête, ont été pris en charge par d’autres manifestants ou les équipes de street medics, a constaté une autre journaliste de l’AFP.

Autour de la statue de la place, des manifestants descellent les pavés pour les lancer sur les forces de l’ordre, qui multiplient les charges.

Plus tôt dans l’après-midi, au croisement du boulevard Beaumarchais et de la rue du pasteur Wagner, dans le XIe arrondissement parisien non loin de la place de la Bastille, plusieurs manifestants vêtus de noir ont renversé une camionnette, utilisé des palissades et autres objets dans un chantier pour faire des barricades, jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, selon une journaliste de l’AFP sur place.

À proximité, plusieurs éléments de mobilier urbain, des voitures étaient en feu provoquant une odeur âcre.

Certains manifestants se sont munis de pavés, et recevaient des encouragements d’autres personnes chantant le slogan «tout le monde déteste la police».

Plusieurs milliers de manifestants défilent samedi en France contre le texte de loi «sécurité globale» et sa mesure phare, qui prévoit de restreindre la possibilité de filmer les forces de l’ordre, mais aussi contre les violences policières et le racisme.