ANDERLECHT

Troubles place du Conseil à Anderlecht: cocktails molotov, jets de pierre, voitures incendiées

Troubles place du Conseil à Anderlecht: cocktails molotov, jets de pierre, voitures incendiées

Une arroseuse a été déployée. Jurgen De Landsheer/ Twitter

Un groupe d’une quarantaine de personnes s’est formé ce 26 novembre au soir sur la place du Conseil à Anderlecht. Des jets de pierres et de cocktails Molotov ont été constatés. Une voiture a été incendiée mais il n’y a pas eu de blessé. Des incidents qui font suite à la demande de non-lieu dans l’affaire du décès du jeune Adil.

La police de la zone Bruxelles-Midi a recensé trois incendies volontaires, jeudi soir à Anderlecht, qui ont détruit des véhicules. Trois procès-verbaux judiciaires ont donc été rédigés et la police a procédé également à une vingtaine d’interpellations administratives.

Jeudi soir, une quarantaine de personnes se sont rassemblées aux alentours de la place du Conseil à Anderlecht. Plusieurs incidents ont eu lieu, notamment des jets de projectiles et des incendies volontaires. Le rassemblement et ces incidents doivent se lire dans le contexte de la demande de non-lieu émise par le parquet de Bruxelles dans l’affaire du décès du jeune Adil, renversé par une voiture de police le 10 avril 2020 suite à une course-poursuite.

«Aucun autre incident n’a été signalé à Anderlecht, ni jeudi en fin de soirée ou pendant la nuit, ni ce vendredi matin», a déclaré la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi. «Il y a eu vingt interpellations administratives et trois procès-verbaux judiciaires ont été rédigés pour trois incendies, dont les cibles étaient une voiture, un scooter et probablement une seconde voiture», a-t-elle affirmé. «Il n’y a pas eu d’arrestations», a-t-elle précisé.

Une arroseuse

Un rassemblement de personnes a eu lieu jeudi soir vers 20h30 aux alentours de la place du Conseil à Anderlecht, suivi de divers incidents. Des jets de pierres et de cocktails Molotov ont été constatés. Jeudi soir, la police faisait aussi état d’un véhicule incendié. Ce vendredi, la police précise qu’il y en a eu trois.

La police est ensuite arrivée sur place, notamment avec une arroseuse, mais indiquait jeudi soir ne pas être intervenue. Vendredi, elle a confirmé qu’aucune arrestation n’a eu lieu mais que plusieurs procès-verbaux, dont trois pour des délits, en l’occurrence l’incendie volontaire de véhicules, ont été établis.

Les policiers n’ont pas dû intervenir. L’arroseuse n’a pas non plus été employée contre le groupe en cause.

Le chef de corps de la police de Bruxelles-Midi et le bourgmestre d’Anderlecht Fabrice Cumps surveillent la situation de près, notamment avec le couvre-feu qui est en application à compter de 22h00.