BUZZ

Diego Maradona, dieu du foot et roi de la punchline: 20 phrases cultes

Diego Maradona, dieu du foot et roi de la punchline: 20 phrases cultes

Diego Maradona aussi à l’aise derrière un micro qu’au milieu de la défense anglaise en 1986. AFP

Dribbleur de génie sur les pelouses, Diego Maradona maniait tout aussi facilement le bon mot que le ballon rond lorsqu’il s’agissait de commenter sa vie, son sport favori ou sa carrière. Morceaux choisis.

En soixante ans, Diego Maradona s’est forgé une solide réputation à bien des égards. Footballeur de talent, animateur télévisuel d’un niveau douteux mais tellement en adéquation avec le style telenovela local, il était également doué lorsqu’il s’agissait de sortir le bon mot, la phrase qui marquerait les esprits, la punchline.

Arriver dans la surface et ne pas pouvoir tirer au but, c’est comme danser un slow avec ta sœur.

Voici un petit florilège de dix phrases de Diego Maradona passées à la postérité.

Sur le football et sa carrière:

«Arriver dans la surface et ne pas pouvoir tirer au but, c’est comme danser un slow avec ta sœur.»

«J’aurais pu être moins bon que Pelé.» (Sur ce sujet, on lui doit aussi: «Si je ne m’étais pas drogué, on ne parlerait même pas de Pelé.»)

«Je demande mille fois pardon aux Anglais, mais la vérité, c’est que je le referais mille fois»

«Jouer à huis clos, c’est comme jouer dans un cimetière.»

«Ruggeri (NDLR: un de ses coéquipiers en équipe nationale) est capable de voler le lait à un chaton.»

Diego Maradona, dieu du foot et roi de la punchline: 20 phrases cultes
Jose Luis Chilavert. Photo News
«La seule chose qui manquait, c’est qu’un planteur de manioc paraguayen comme Chilavert (NDLR: gardien emblématique de l’équipe nationale du Paraguay) vienne nous donner des leçons et nous dire à nous, Argentins, ce qu’il faut faire.»

«Blatter (NDLR: ancien président de la FIFA) m’aime comme un fils... Comme un fils de pute.»

Blatter m’aime comme un fils... Comme un fils de pute.

«Aujourd’hui, il n’y a plus que des pieds carrés. Les footballeurs sont tous des Robocop ou des Freddy Krueger. Le football est devenu un film gore.»

«Ben Johnson (NDLR: son préparateur physique à Boca) est plus sérieux que ma belle-mère le jour où je l’ai connue.»

Sur sa vie privée et ses excès:

«Je suis né dans un quartier privé de Buenos Aires... Privé d’eau, privé d’électricité et privé de téléphone!»

Je suis né dans un quartier privé de Buenos Aires... Privé d’eau, privé d’électricité et privé de téléphone!

«J’ai un avantage sur les politiques: eux, ils sont publiques et moi, je suis populaire»

«Jusqu’à aujourd’hui, j’ai vécu 40 ans qui en valent au moins 70. Ma vie a été bien remplie: je suis sorti de Fiorito (son bidonville) pour atteindre le toit du monde, là haut, tout en haut de la célébrité. Mais une fois arrivé là, j’ai dû me démerder tout seul.»

Diego Maradona, dieu du foot et roi de la punchline: 20 phrases cultes
Avec le pape François, lui aussi argentin. Photo News
«Je me suis fâché avec le pape. Je suis allé au Vatican: le plafond était recouvert d’or. Et après, on nous dit que l’église se préoccupe des plus pauvres. Mais, putain, mec, vends le toit! Fais quelque chose!»

«Je ne suis pas gros, je suis gonflé.»

«A la clinique, lorsque j’étais interné, certains se prenaient pour Robinson Crusoé, d’autres pour Napoleon, et moi, personne ne me croyait lorsque je leur disais que j’étais Diego Maradona.»

Sur la société en générale:

«En Argentine, les trous de cul sont comme les fourmis, ils se déplacent toujours en groupe.»

«Je sais que c’est dur d’être pauvre, mais c’est tout aussi compliqué d’être riche.»

«Il ne faut jamais cracher en l’air, car ça peut te revenir sur la gueule.»

Il ne faut jamais cracher en l’air, car ça peut te revenir sur la gueule.

«Je n’ai rien contre les homosexuels, je suis même pour, car ils laissent les mâles comme nous profiter des filles qu’ils ne veulent pas.»

«Personne n’a son intelligence, personne n’a ses idées, personne n’a son humanité. Pour moi, Fidel Castro est Dieu.»

Diego Maradona, dieu du foot et roi de la punchline: 20 phrases cultes
En 2011 avec les dirigeants cubain Fidel Castro et vénézuéliens Hugo Chavez. Photo News