ACTU

Le débrief du jour: Spectaculaire incendie | Demande d’extradition pour Solazzo | Mea culpa d’Alain Maron

Le débrief du jour: Spectaculaire incendie | Demande d’extradition pour Solazzo | Mea culpa d’Alain Maron

© EdA & Belga

Un homme perd la vie au marché de Beauraing, Cosimo Solazzo placé sous surveillance électronique en Italie, les excuses d’Alain Maron au monde agricole: voici le condensé de l’actualité de ce mercredi 25 novembre.

1.Chiffres en baisse, Celeval dissoute: le point sur le Covid en Belgique

Alors que les tendances à la baisse se poursuivent en Belgique et que la situation semble moins préoccupante que chez nos voisins, l’épidémie de coronavirus continue malgré tout. Le commissaire Pedro Facon a notamment annoncé vouloir faire évoluer la stratégie de testing en Belgique en y intégrant les tests antigéniques rapides.

+ LIRE ICI

+ LIRE | Coronavirus: la Celeval est dissoute

+ LIRE AUSSI | Le Premier échevin waterlootois Yves Vander Cruysen est décédé

2.Spectaculaire incendie et dégagement de fumée à Rochefort

Une entreprise de réparation de matériel agricole est en feu à Rochefort. Le dégagement de fumée est très important. Il est demandé aux habitants des environs de fermer portes et fenêtres pour se protéger des fumées.

+ LIRE ICI

3.Un homme est mort au marché de Beauraing

Animée par son marché hebdomadaire, la place de Seurre a été le théâtre de la mort d’un homme, dans des circonstances à éclaircir.

+ LIRE ICI

4.Affaire Cools: le parquet demande l’extradition de Solazzo

Cosimo Solazzo, condamné en Belgique pour avoir participé à l’assassinat du ministre d’État André Cools en 1991, a été placé sous surveillance électronique à son domicile après son arrestation dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen, apprend-on ce mercredi. En 2004, il avait été condamné par défaut à une peine de 20 ans de prison par la cour d’assises de Liège.

+ LIRE ICI

5.Achat de terres agricoles en Brabant: Alain Maron s’excuse

Alain Maron (Écolo) a présenté ses excuses au monde agricole pour l’inquiétude que ses propos ont pu susciter au sujet de l’acquisition de terres agricoles. Le ministre bruxellois de l’Environnement a reconnu avoir sous-estimé la sensibilité du sujet.

+ LIRE ICI