CORONAVIRUS

VIDÉO | Yves Van Laethem: «Une situation moins dramatique qu’en France ou aux Pays-Bas»

Le centre de crise et Sciensano ont tenu une nouvelle conférence de presse ce mercredi, pour analyser les dernières tendances à la baisse du coronavirus en Belgique.

Selon les derniers chiffres de Sciensano publiés ce mercredi, moins de 5.000 personnes sont encore hospitalisées à cause du coronavirus en Belgique. Du côté du nombre de contaminations au Covid-19, Sciensano note une baisse de 35% par rapport aux sept jours précédents. La courbe des décès enregistre, elle, une baisse de 15%.

 

 

Après avoir connu une courbe exponentielle lors de la seconde vague, les tendances à la baisse se poursuivent donc. «Heureusement, on remarque une diminution rapide et persistante des chiffres», a annoncé Yves Van Laethem lors du point presse de ce mercredi.

 

Ce n’est qu’en maintenant l’effort que nous obtiendrons ce que nous souhaitons: une baisse drastique des hospitalisations.

 

«La situation dans notre pays est moins dramatique qu’en France, aux Pays-Bas, ou encore au Luxembourg, qui se trouve en tête du classement européen». Le porte-parole interfédéral estime toutefois qu’il est trop tôt pour baisser les bras car la pression sur le système de santé reste importante. «Ce n’est qu’en maintenant l’effort que nous obtiendrons ce que nous souhaitons: une baisse drastique des hospitalisations.»

La baisse des chiffres se confirme dans toutes les catégories d’âge mais celle-ci est moins prononcée chez les enfants et les adolescents. Les plus de 80 ans représentent encore 15 % des infections, notamment dans les maisons de repos.

Dans les provinces wallonnes, on remarque une diminution de l’ordre d’une quarantaine de pourcents en moyenne. Celle-ci est de 20 à 30% en moyenne au nord du pays. Au niveau des provinces, c’est dans le Hainaut que l’on compte le plus de cas, avec 475 nouveaux cas par jour. «Remarquons que ceci ne représente qu’un sixième des 3.000 nouveaux cas atteints lors du pic du 23 octobre», précise Yves Van Laethem. «Après le Hainaut, suivent la province d’Anvers et la Flandre Orientale.»

VIDÉO | Yves Van Laethem: «Une situation moins dramatique qu’en France ou aux Pays-Bas»
Sciensano

 

L’indice de mobilité à la hausse

 

Après s’être stabilisée, la mobilité des citoyens a repris récemment, comme le montrent des chiffres fournis par des opérateurs de téléphonie comme Proximus. «Cette augmentation de la mobilité est compréhensible, notamment après les vacances de Toussaint et la reprise de l’école. On insiste que ces chiffres ne doivent pas augmenter et qu’il faut privilégier le télétravail pour diminuer les contacts», prévient Yves Van Laethem.

VIDÉO | Yves Van Laethem: «Une situation moins dramatique qu’en France ou aux Pays-Bas»
La mobilité a repris après la Toussaint. © Sciensano

 

Réouverture des écoles: pas encore d’effet sur les chiffres

 

L’effet de la réouverture des écoles n’est pas encore visible dans les chiffres, car la rentrée a eu lieu lundi de la semaine passée. «Le temps d’avoir un réel impact sur les chiffres on ne s’attend pas à en savoir plus avant la fin de cette semaine, voire la semaine prochaine», conclut Yves Van Laethem.