LIEGE

Blocage sur l’autoroute en 2015: de la prison avec sursis pour les syndicalistes de la FGTB, dont Thierry Bodson

Blocage sur l’autoroute en 2015: de la prison avec sursis pour les syndicalistes de la FGTB, dont Thierry Bodson

Les syndicalistes étaient poursuivis en justice pour des faits d’entrave méchante à la circulation dans le cadre d’un mouvement de grève le 19 octobre 2015. BELGA

Le tribunal a condamné plus sévèrement les dirigeants de la FGTB qui ont participé au blocage de l’autoroute à Cheratte en 2015.

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Liège a prononcé des peines d’un mois de prison avec sursis à l’encontre des dirigeants syndicaux et des peines de 15 jours de prison avec sursis pour les affiliés de la FGTB poursuivis pour avoir bloqué la circulation sur l’autoroute en 2015 à Cheratte.

Pour rappel, des affiliés, Antonio Fanara, le secrétaire régional liégeois de la FGTB Métal et Thierry Bodson, actuel président de la FGTB, étaient poursuivis pour entrave méchante à la circulation lors de laquelle des manifestants ont bloqué l’E40 dans les deux sens à Cheratte le 19 octobre 2015. Des personnes ont empêché la circulation sur le viaduc en travaux et ont provoqué plus de 400 kilomètres de file cumulés.

Les dégradations de l’autoroute étaient prescrites et le décès d’un patient dont le médecin était bloqué dans la circulation a fait l’objet d’un non-lieu.

Il y avait 17 prévenus dont 6 dirigeants de la FGTB. Le parquet avait requis des peines de 2 mois de prison avec sursis et des amendes de 800 euros.

Les prévenus ont expliqué que le blocage de l’autoroute était le fait de «casseurs » et n’avait pas été orchestré par la FGTB. Les constitutions de parties civiles de la Région wallonne et de la Sofico ont été écartées.

Me Mercier, l’avocat des prévenus a annoncé son intention de conseiller à ses clients de faire appel de la décision.

+ Plus d’infos sur lavenir.net et dans L’Avenir de ce mardi 24 novembre, sur tablette, smartphone ou PC