TOURNAI

Pollution de l’Escaut: des tests d’ouverture à la navigation vont être réalisés

Les pompiers et la Protection civile seront encore sur le pont plusieurs jours pour anéantir la nappe d’hydrocarbure qui a souillé les eaux de l’Escaut dimanche. La navigation reste interdite.

Au lendemain de la vaste pollution aux hydrocarbures qui s’est déclaré dans l’Escaut, depuis le pont de Vaulx jusqu’à l’écluse de Kain, une réunion avait lieu ce lundi matin entre la zone de secours Wapi et le SPW (département des Voies Hydrauliques).

Après avoir procédé à un état des lieux de la situation, il a été décidé de ne pas rétablir le trafic fluvial à ce stade. «Des tests d’ouverture à la navigation vont être réalisés ce lundi matin. Dans un premier temps, il est question de rouvrir partiellement la navigation », précise Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre de Tournai.

Pour les intervenants qui, depuis dimanche matin, travaillent sans relâche pour neutraliser la nappe d’hydrocarbure, les opérations de nettoyage sont loin d’être terminées puisqu’elles devraient encore s’étaler sur plusieurs jours. «Les équipes de la Protection civile vont revenir avec des moyens complémentaires, dont des citernes et du produit dispersant afin d’anéantir la nappe. Elles continueront d’épauler les pompiers de la zone de secours dont l’action a pu être renforcée grâce à une seconde citerne. »

Une inconnue subsiste toujours: qui est le responsable de ce rejet d’hydrocarbures dans l’Escaut? «La Police de l’environnement poursuit ses investigations. L’origine ne semble pas provenir d’une entreprise. Les deux pistes qui se dégagent sont soit un dégazage d’un bateau ou une pollution via les égouts», indique M. Delannois.