PRO LEAGUE

Anderlecht inexistant est logiquement battu par le Beerschot

Anderlecht inexistant est logiquement battu par le Beerschot

Les Mauves têtes basses. Photo News

Anderlecht a été absent du match bien trop longtemps face au Beerschot, le réveil grâce au but de Nmecha à la 87e est arrivé trop tard. Les Anversois avaient déjà fait la différence (2-1).

Coulibaly, l’homme du premier acte

Du côté du Sporting, et des observateurs, on connaissait le caractère offensif du Beerschot. Face à Anderlecht, cela n’a pas tardé à se faire remarquer. Coulibaly, déjà lui, a ouvert les hostilités après deux minutes à peine. Wellenreuther a dû s’y reprendre à deux fois pour capter la frappe de l’attaquant anversois. Le même Coulibaly s’est retrouvé, à nouveau, en position de marquer quelques minutes plus tard. Son envoi a été dévié, de justesse, par Delcroix car le gardien des mauves visiteurs était battu.

 

 

À la 29e, le Malien a profité d’une perte de balle de Verschaeren dans sa partie de terrain, pour se faufiler dans l’arrière-garde d’Anderlecht et frapper entre les jambes de Wellenreuther et marquer son 3e but de la saison en Pro League. L’homme de la première mi-temps et sans doute du match côté visités.

Anderlecht pas inspiré

Anderlecht inexistant est logiquement battu par le Beerschot
Photo News
Sans, entre autres, Bakkali et Bundu, c’est avec un trio offensif inédit, Mukairu – Nmecha – Verschaeren, que Kompany a entamé le match. Le moins que l’on puisse dire c’est que les offensifs bruxellois ont cherché la solution pendant de longues minutes. Et ils la cherchent encore toujours.

Quasiment aucune occasion en première mi-temps pour Anderlecht et des remontées de balles beaucoup trop lentes. La réaction a été directe: Kompany a fait sortir Verschaeren pour lancer Vlap dans la bataille au retour des vestiaires. Malheureusement pour Anderlecht, la réaction ne tombera jamais vraiment et les joueurs montés au jeu n’ont pas réussi à renverser la vapeur. Le premier tir cadré tombant à la 67e… contre la pire défense de l’élite.

Un break prévisible

À peine 5 minutes de jeu en deuxième mi-temps que le match allait définitivement tourner mal pour Anderlecht. Tissoudali, pratiquement seul face à 5 Anderlechtois s’est tranquillement avancé vers le rectangle des Mauves sans être attaqué et est accroché dans le rectangle. La sanction est claire: pénalty. C’est Holzhauser qui a converti l’envoi, en deux temps. En effet, sa première frappe est repoussée par le gardien anderlechtois, mais l’Autrichien était bien là pour pousser le ballon au fond.

La défense d’Anderlecht a tout fait à l’envers sur cette action et c’est un signal de plus que quelque chose ne tourne par rond là derrière.

Il y aura bien eu un léger regain du côté d’Anderlecht. Consécutif au joli but de Nmecha à la 87e, mais le match était déjà plié et la réaction bien trop tardive.

 

BEERSCHOT 2-1 ANDERLECHT

Arbitre : Alexandre Boucaut

Buts: Coulibaly (1-0, 29e), Holzhauser (2-0, 50e), Nmecha (2-1, 87e)

Cartes jaunes: Murillo (21e), Frans (42e), Zulj (60e), Tissoudali (69e)

BEERSCHOT: Vanhamel, Van den Bergh, Frans, Dom (45e Reda Halaimia), Bourdin (40e van den Buijs), Pietermaat, Sanusi, Coulibaly, Holzhauser, Tissoudali, Suzuki (80e Eleke)

ANDERLECHT: Wellenreuther, Lawrence, Delcroix, Miazga, Murillo, Zulj (69e Amuzu), Sambi Lokonga, Verschaeren (46e Vlap), Tau, Mukairu (89e Dimata) et Nmecha.

 

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 KRC Genk 14 8 2 4 31/18 28
2 FC Bruges 14 8 3 3 29/11 27
3 Beerschot 13 8 4 1 35/31 25
4 Charleroi 13 7 4 2 22/14 23
5 Standard 13 6 2 5 17/12 23
6 Antwerp 13 6 3 4 23/17 22
7 Anderlecht 13 5 2 6 23/18 21
8 OH Louvain 12 5 3 4 21/21 19
9 Cercle Bruges 14 6 8 0 21/25 18
10 La Gantoise 13 5 7 1 21/20 16
11 Ostende 13 4 5 4 17/15 16
12 Courtrai 13 4 5 4 18/20 16
13 Eupen 13 3 3 7 16/20 16
14 FC Malines 12 3 6 3 17/22 12
15 Zulte-Waregem 13 3 8 2 16/28 11
16 St-Trond 13 2 6 5 15/24 11
17 Waasland-B. 13 2 8 3 17/30 9
18 Mouscron 12 1 7 4 6/19 7