LIÈGE

La directrice d’une crèche privée poursuivie pour coups et traitements inhumains

La directrice d’une crèche privée poursuivie pour coups et traitements inhumains

Image d’illustration akira_photo – stock.adobe.com

La directrice d’une crèche privée, aujourd’hui âgée de 61 ans, a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège. Deux enfants auraient été victimes de coups et de nombreux autres auraient subi des traitements inhumains et dégradants.

Les faits, visant une crèche située à Embourg (Liège), avaient été dénoncés à l’été 2015 par certains parents dont les enfants étaient accueillis à cet endroit. Cette maison d’enfants était placée sous la surveillance de l’ONE mais fonctionnait de manière privée. Elle ne recevait aucun subside et employait essentiellement de jeunes puéricultrices, stagiaires ou en formation.

Selon certains employés, la directrice était en conflits avec ses employés et ses puéricultrices quant aux méthodes de travail employées. Elle se montrait radicale et autoritaire ou utilisait peu la concertation.

La justice reproche à la prévenue des faits de coups et blessures portés sur deux enfants à l’été 2012 et à l’été 2014. Le dossier évoque aussi de nombreux autres bambins victimes de traitements inhumains et dégradants. Il s’agit de fait d’humiliations, de punitions ou de qualificatifs insultants envers les enfants.

Le parquet a requis une peine de 12 mois de prison contre la prévenue avec une interdiction d’exercer dans le milieu de l’accueil des enfants. La sexagénaire et ses avocats ont contesté les faits, en évoquant des comportements proportionnés. La défense a sollicité l’acquittement ou, subsidiairement, la suspension du prononcé.

Le jugement sera prononcé le 22 janvier.