article abonné offert

Le Verviétois Florkey : "C'est l'art qui m'a permis de survivre"

Le Verviétois Florkey : "C'est l'art qui m'a permis de survivre"

Florkey a profité de son confinement pour créer et pour se créer… un atelier, «un rêve». ÉdA Philippe Labeye

Voici deux ans que l’artiste plasticien Florkey est confiné (à son domicile). Mais son art est plus vivace que jamais.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 31 des 548 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?