article abonné offert

ROMAN

Maylis Adhémar, en immersion chez les cathos intégristes

Dans son premier roman, «Bénie soit Sixtine», Maylis Adhémar suit une jeune fille qui tente de s’émanciper de son milieu ultra-catholique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 31 des 495 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?