JOGGING

Run Together Chastre est sur pied

Run Together Chastre est sur pied

Quelques séances ont eu lieu avant le reconfinement. ÉdA

Une nouvelle structure vient d’être créée à Chastre. Elle mise sur la progression de tous par une approche professionnelle.

David Charlet, connu dans le milieu de la course à pied à Chastre, a décidé de voler de ses propres ailes en lançant Run Together Chastre, une structure pour les personnes désireuses de progresser avec une approche plus professionnalisée. «Le but est de faire quelque chose d’un peu différent de ce que l’on retrouve habituellement, précise David Charlet. Bien entendu, la solidarité, l’esprit d’équipe, c’est important, mais il est nécessaire d’assurer une continuité avec des objectifs bien précis. Après une année d’entraînement, il n’est pas normal de ne pas avoir progressé.»

Pour y parvenir, David Charlet a fait appel à Maxence Fumière, personnal trainer, pour concocter des plans d’entraînement. «On proposera des séances structurées avec une partie échauffement, de la technique de course, la partie physique, le retour au calme et les étirements qui sont souvent mal exécutés. Maxence va nous apporter sa science et c’est important!»

Et le nouveau club a même prévu des périodes… sans courir. «Car il est nécessaire aussi de parfois faire de petits breaks pour ensuite repartir et mieux assurer ses progrès!»

Pas question toutefois de confondre progression et performance. «Tout le monde devra s’y retrouver, les champions devront avoir des plans précis pour atteindre leurs objectifs alors que les autres joggeurs auront des programmes pour assurer leur progression.»

Run Together a aussi l’intention de proposer un programme pour les débutants. «Mais pas question ici d’un JCPMF. On trouve qu’un programme de 12 semaines pour faire au final 5 kilomètres n’est pas le plus adapté aux novices. Ici, on travaillera pour arriver à trente minutes de courses, avec une série d’exercices progressifs sur 8 semaines.»

Pour assurer le tout, six coachs se sont engagés à faire tourner le club. «Nous avons des personnes de tous les horizons et cela permet d’avoir des gens qui ont un parcours et peuvent apporter des retours d’expériences pour éviter les erreurs.»

L’ambition est d’atteindre une cinquantaine de membres. Si des séances ont pu avoir lieu avant le reconfinement, Run Together attend les levées d’interdiction pour reprendre en groupe. En attendant, les membres reçoivent un programme individuel.