Hamilton, 7 fois champion du monde: 7 infos sur la F1

Hamilton, 7 fois champion du monde: 7 infos sur la F1

«Plus je cours, plus j’ai l’impression de m’améliorer», a-t-il déclaré après sa victoire. Jusqu’où va-t-il aller? AFP

Lewis Hamilton a décroché le septième titre de champion du monde de sa carrière, ce 15 novembre, en Turquie. Il égale ainsi le record détenu par Michael Schumacher. Même si a saison n’est pas terminée, Lewis Hamilton a engrangé assez de points au classement général pour que les autres pilotes ne puissent plus le dépasser.

Lewis Hamilton a débuté dans l’écurie (l’équipe) McLaren, en 2007. Il avait remporté la première victoire de sa carrière dès le sixième Grand Prix de sa première saison en F1. Dès sa seconde saison, en 2008, il devient champion du monde. Soit, à 23 ans, le plus jeune de l’histoire de la discipline. Après quelques années, dont certaines «difficiles», il rejoint l’équipe Mercedes en 2013. Depuis 2014, il est tout simplement devenu incontournable.

Fin octobre, il est devenu le seul pilote de l’histoire de la F1 à avoir remporté 92 courses. Mi-novembre, il égale le nombre record de titres de champion du monde. Un nombre qu’il dépassera, l’an prochain? Nous n’en serions pas surpris.

En attendant de suivre ses nouvelles prouesses, nous vous proposons de (re)découvrir sept informations, insolites ou très sérieuses, que vous ignorez peut-être sur la formule 1.

1.Un poids minimum

Le poids a une influence sur la vitesse. À même puissance, une voiture plus légère sera plus rapide. Pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité, la voiture et les pilotes de F1 doivent respecter un poids minimum. Pour les voitures, on parle de 660 kilos et pour les pilotes, 80 kilos. Depuis 2019, les pesées sont effectuées séparément. Si un pilote est plus léger que le poids minimum requis, son fauteuil sera lesté (on y ajoutera du poids).

2.Mineur ou majeur?

Jusqu’en 2016, l’âge minimum des pilotes de F1 n’était pas réglementé. C’est suite à la titularisation de Max Verstappen dans l’équipe Toro Rosso en 2015, alors âgé de 17 ans, que la FIA (Fédération internationale de l’automobile) a décidé de prendre des mesures pour limiter l’âge des pilotes de F1. Ils doivent avoir au moins 18 ans.

3.Chaud devant!

Entre le casque, les gants, la combinaison et le moteur du véhicule, le pilote de F1 prend un gros coup de chaud pendant les courses. On parle généralement d’une température de 50°C. Il peut d’ailleurs perdre jusqu’à 4 litres de transpiration en une seule course.

4.Sous-vêtements antifeu

Les pilotes de F1 ne portent pas n’importe quel type de vêtements. Ils doivent être le mieux protégés possible en cas de crash. Ils portent donc une combinaison qui peut résister à des flammes de 700°C pendant 12 secondes. Et sous celle-ci? Des sous-vêtements du même acabit (du même genre)! Pas question de porter un slip en coton.

5.Boum, quand notre cœur fait boum

Pendant une course, le rythme cardiaque du pilote monte jusqu’à 200 pulsations/minute. En temps normal, le cœur bat 60 à 80 fois par minute. C’est lors des virages que la fréquence cardiaque est la plus élevée.

6.Une drôle de célébration

Le pilote australien Daniel Ricciardo a une drôle de manière de célébrer ses podiums: il boit son champagne dans sa chaussure de course! Généreux, il propose généralement aux autres membres du podium de partager son… jus.

7.Des courses virtuelles

En 2020, pour remplacer les Grand Prix reportés à la suite de la pandémie de coronavirus, la formule 1 a lancé des Grand Prix virtuels sur le jeu vidéo officiel de la F1. Derrière les manettes: des pilotes de F1 mais aussi des «stars» de différents horizons comme des sportifs ou des chanteurs. Des courses divertissantes qui ne comptaient évidemment pas pour le classement officiel.

Le sondage de la semaine