Covid et aide-ménagère font-elles bon ménage ?

Federgon

À l’heure où les chiffres se dégradent, faut-il renoncer à faire venir son aide-ménagère chez soi ? Ou, à l’inverse, une aide-ménagère doit-elle renoncer à se rendre chez des clients ?

Dans les deux cas, la réponse est non. Pourquoi ?

Dès avant l’été, tant les aides-ménagères que le personnel qui les encadre ont suivi des formations afin de pouvoir travailler en toute sécurité dans ce nouveau contexte de la Covid-19.

Toutes les entreprises ont réfléchi et ont adopté des protocoles spécifiques afin de garantir que leurs activités puissent reprendre dans les conditions les plus sûres et les plus saines possibles. Leur objectif, comme dans tous les autres métiers, est de permettre à leurs travailleurs de poursuivre l’exercice de leur métier et à leurs clients de pouvoir accueillir leur aide-ménagère en toute sécurité.

Les règles de protection sont bien connues de chacun. Pour une aide-ménagère, les appliquer tout en effectuant les tâches dévolues aux activités autorisées en titres-services est logique et évident.

Il va de soi que tant pour la famille que pour l’aide-ménagère, il convient d’être particulièrement transparent et honnête, en communiquant à l’avance sur tout risque possible de contamination. Prévenez sans tarder votre entreprise de titres-services en cas de souci, de crainte, de contamination ou de risque de contamination, quarantaine, etc. Seul l’échange régulier d’informations permettra à chacun de demeurer en toute sécurité. Peut-être est-ce l’occasion de télécharger l’application Coronalert et de renforcer encore les possibilités de tracing en cas de contamination ?

Si, en tant que client, vous renoncez à une prestation prévue, ce sont autant d’heures en moins pour votre aide-ménagère. La seule crainte de la Covid ne justifie pas d’y renoncer. En effet, pour une aide-ménagère, fréquenter une habitation, même occupée, pour y exécuter des tâches ménagères peut se faire en toute sécurité en respectant les gestes barrières et les autres mesures de protection. Si la famille est un lieu d’infection, c’est en raison de contacts rapprochés qui s’y déroulent et pas en raison d’une activité momentanée de travail exécutée dans le respect des règles de protection !

Aérer, nettoyer, maintenir une distance de 1,5 mètre entre chaque personne font partie des mesures de protection majeures. Chacun de nous, client, aide-ménagère, citoyen, y participe à sa façon. Prenons soin de nous et des autres !

Articles proposés par nos partenaires