ARMISTICE

PHOTOS | Le roi Philippe ainsi que les ministres Ludivine Dedonder et Annelies Verlinden commémorent l’Armistice à la Colonne du Congrès

102e anniversaire de l’Armistice: une gerbe de fleurs a été déposée sur la tombe du Soldat inconnu et une minute de silence a été observée avant que le roi ne rallume la flamme éternelle de la Colonne du Congrès.

Le roi Philippe était présent, ce mercredi matin, à la Colonne du Congrès à Bruxelles pour y commémorer le 102e anniversaire de l’Armistice.

Au cours d’une brève célébration militaire, une gerbe de fleurs a été déposée sur la tombe du Soldat inconnu et une minute de silence a été observée avant que le roi ne rallume la flamme éternelle de la Colonne du Congrès.

Les ministres de l’Intérieur Annelies Verlinden et de la Défense Ludivine Dedonder assistaient pour la première fois à cette commémoration, tout comme le nouveau chef de la Défense, Michel Hofman.

Malgré l’épidémie de coronavirus, quelques spectateurs avaient tout de même fait le déplacement.

 

 

Le Premier ministre à Ypres

Le Premier ministre Alexander De Croo était présent ce mercredi à Ypres, à la Porte de Menin, pour commémorer l’Armistice qui mit un terme aux combats de la Première Guerre mondiale. En raison de la crise sanitaire, la cérémonie s’est déroulée sans public mais pouvait être suivie en direct via internet.

La commémoration à Ypres attire traditionnellement beaucoup de monde. Mais au vu du contexte sanitaire actuel, il avait été décidé d’organiser une seule cérémonie, sans public, à l’exception de quatre invités, dont un joueur de cornemuse et un autre de clairon.

La brève cérémonie du «Last Post» s’est déroulée en présence du Premier ministre, qui avait été accueilli au préalable par la bourgmestre d’Ypres, Emmily Talpe, le président de la Last Post Association, Benoit Mottrie, et le directeur du Commonwealth War Graves Commission (CWGC) à Ypres, Geert Bekaert.

«Même en ces temps difficiles, il est important de continuer à commémorer l’armistice d’une manière appropriée, certainement ici à Ypres. Lors de la Première Guerre mondiale, notre pays était le champ de bataille du monde entier», a rappelé Alexander De Croo.

La bourgmestre d’Ypres s’est réjouie de la présence du Premier ministre en ce 11 novembre, ce qui met à nouveau en exergue selon elle «le rôle important d’Ypres dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale».