JOGGING

Un Challenge condrusien en 2021? «Notre intention est de l’organiser»

Un Challenge condrusien en 2021? «Notre intention est de l’organiser»

Si tout va bien, on courra à Neupré le 7 mars 2021. Léva

Gaëtano Falzone, son président, le confirme: si le Covid le permet, le Challenge condrusien aura bien lieu en 2021. Dès le 7 mars à Neupré.

Ce nouveau confinement (partiel) a rappelé, à ceux qui l’avaient oublié, l’importance de s’oxygéner, de rester en mouvement. Dans cette optique, la course à pied est un merveilleux outil. Ce n’est pas Gaëtano Falzone, président du Challenge condrusien depuis 11 ans, qui dira le contraire.

Après une année 2020 pourrie par le coronavirus, le Neupréen espère bien revoir le Challenge condrusien, lancé il y a maintenant 22 ans, éclore à nouveau. «Notre intention est d’organiser une édition en 2021, confirmait ce lundi Gaëtano Falzone, toutefois dans l’attente d’une réunion de comité nécessaire au vote et à l’organisation d’un tel événement. Nous sommes sept dans le comité. Avec les dernières règles, il est impossible de se réunir à plus de quatre personnes. D’ici un mois, on espère que ça sera possible.»

En attendant, le joggeur/président/organisateur est déjà en mesure d’avancer plusieurs éléments de réponse. «Le Condrusien 2021 devrait démarrer le dimanche 7 mars, avec Neupré comme première étape. Et si le Covid nous empêche de tenir cette date, la course aura lieu en juin. On croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de 3e vague après l’hiver.»

Les organisateurs devront quoi qu’il en soit, revoir leur mode de fonctionnement. «Dans ce sens, les deux courses organisées à Seraing et à Vierset-Barse nous ont permis de voir ce qu’il y a encore à améliorer, de ne pas démarrer 2021 dans l’inconnu.»

Ombret et Modave passent à la trappe

Pour le reste, le président du Challenge condrusien espère maintenir 20 dates au calendrier. «Le Jogging André Servotte à Modave et le Jogging des Poudingues à Ombret n’auront par contre pas lieu, confiait encore Gaëtano Falzone. Plusieurs candidats sont prêts à les remplacer mais je préfère taire leurs noms pour l’instant, rajoutait notre interlocuteur, avant de conclure: on espère également apporter quelques changements avec l’une ou l’autre course un peu plus longue que d’habitude.»