LESSINES

Mise à jour | Deux dames périssent dans l’incendie de leur maison de repos à Lessines

Lessines, incendie grave dans une maison de repos, "La Providence". Dimanche 8 novembre 2020 peu avant 17h. Le feu a apparemment pris dans une chambre et deux personnes ont succombé. Les pompiers de plusieurs postes du Hainaut occidental se sont rendus sur place.EdA

Deux résidentes du home «La Providence» sont décédées dans l’incendie de leur maison de repos. Le parquet a désigné des experts pour déterminer les causes de ce drame.

Dimanche en fin d’après-midi, c’était le branle-bas de combat dans le centre de Lessines. Peu avant 17h, un incendie s’est déclaré au sein de la maison de repos de la Providence, à la rue de l’Hôtellerie. Une épaisse colonne de fumée s’échappait d’ailleurs du bâtiment.

Plusieurs casernes de la zone de secours de Wallonie picarde ont envoyé des équipes sur place. Des renforts sont venus d’Ath, Leuze ou encore Mouscron.

La police a établi un périmètre de sécurité afin de permettre aux services de secours, présents en nombre, de travailler en toute sécurité.

Rapidement, on a procédé à l’évacuation de la soixantaine de résidents de la maison de repos. Malheureusement, deux personnes ont péri dans l’incendie.

«Deux résidentes du home y ont perdu la vie. J’ai désigné un expert et je vais à présent me rendre sur place», a précisé Virginie Pierard, substitut du procureur du roi de Tournai-Mons, aux alentours de 19h.

Pas de plan catastrophe

Contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps, ni le plan catastrophe communal, ni le plan d’intervention médicale n’ont été déclenchés. Il n’y a donc pas eu non plus de dispatching au sein du centre culturel.

«Je me suis rendu sur le terrain pour rassembler les avis requis et, vu que l’incendie était alors maîtrisé, nous n’avons pas mis en place de plan d’urgence», a expliqué Pascal De Handschutter. Vu la gravité de la situation, le bourgmestre a en effet tenu à se rendre sur place en personne, malgré sa convalescence suite à son infection au Covid-19.

«Je tiens à féliciter tous les services pour leur efficacité. Tant les services de la maison de repos, que les services de secours ou encore les équipes de la Croix-Rouge ou de la Ville. Tout était d’ailleurs prêt pour accueillir les résidents évacués au sein du centre sportif, mais cela n’a pas été nécessaire. Alors qu’ils étaient dans le bus pour les transférer, le commandant des pompiers m’a signifié qu’ils pourraient rapidement regagner leurs chambres, une fois le bâtiment ventilé.»

Au départ d’une chambre

Le directeur du home, Patrick Mullens, a expliqué que l’alarme incendie s’était déclenchée à 16h51. C’est une chambre du premier étage dans le vieux bâtiment qui était en feu. C’était d’ailleurs la dernière chambre occupée de ce bâtiment-là. Il ne restait plus que deux résidents à transférer vers la nouvelle aile.

Le responsable de l’institution a également déclaré que les pompiers n’avaient rien pu faire. Que quand ils sont arrivés sur place, les flammes étaient déjà hors de contrôle.

Le feu a été rapidement maîtrisé, mais la chambre est totalement détruite, tout comme les bureaux qui se trouvaient au-dessus et en dessous.

Les résidents, réconfortés par leurs familles, ont pu réintégrer le bâtiment dans le courant de la soirée.

La cause du sinistre est toujours inconnue, mais une enquête est en cours.

À la famille des deux victimes, à leurs proches, aux résidents et au personnel de la Providence, notre rédaction présente ses plus sincères condoléances.