BELGIQUE

Coronavirus: du positif, même si on s’attend à atteindre «1800 lits occupés en soins intensifs»

Le centre de crise a fait le point sur les derniers chiffres de la pandémie de coronavirus. Il a notamment été question des soins intensifs.

«On avait pointé des tendances positives ce lundi et celles-ci se confirment», a expliqué le porte-parole interfédéral, Yves Van laethem, en ouverture de la conférence du centre de crise.

Les nouvelles infections diminuent sur base hebdomadaire. «Elles ont diminué de 4% par rapport à la période précédente. Cela s’explique en partie par la nouvelle stratégie de testing», a précisé le docteur, parlant de la fin des tests pour les cas asymptomatiques.

«Le mardi 27 octobre reste le jour avec le plus de nouveaux cas confirmés (22.048). Nous restons ces jours-ci en dessous des 20.000 cas», ajoute-t-il.

Malheureusement, la baisse se marque plutôt dans les groupes d’âge «moins à risque», tandis que chez les plus âgés, la tendance reste à la hausse au cours de la dernière semaine.

«On a eu un diagnostic positif chez environ 2% des plus de 90 ans», précise Yves van Laethem. Le point presse de ce vendredi reviendra sur les cas dans les maisons de repos et de soins.

Coronavirus: du positif, même si on s’attend à atteindre «1800 lits occupés en soins intensifs»
-

La carte du nombre de nouveaux cas, qui ne comprenait que quelques taches vertes (diminution) ce lundi, est devenue bien meilleure.

«On constate pour la première fois depuis longtemps des diminutions dans la province d’Anvers, du Limbourg et de Liège», explique le porte-parole. «Bruxelles et les deux Brabants sont, eux, encore en baisse. L’augmentation dans les autres provinces est beaucoup contenue», poursuit-il.

Coronavirus: du positif, même si on s’attend à atteindre «1800 lits occupés en soins intensifs»
-

«Nous ne sommes pas encore hors de danger. Mais ces chiffres doivent nous inciter à continuer nos efforts», lance-t-il.

Hospitalisations et décès

Les chiffres des hospitalisations sont plus contrastés. «On a connu malheureusement hier un nombre record d’admissions: 877 nouvelles entrées, soit 39% de plus que le pic de la première vague. Mais la moyenne de la semaine va vers un fléchissement, l’augmentation ralentit donc».

Quelque 1351 personnes se trouvent en soins intensifs. «C’est plus élevé que ce qu’on a connu lors de la première vague et ce chiffre augmentera encore la semaine prochaine», prévient Yves Van Laethem. «Mais le doublement de l’occupation des lits de soins intensifs se fait désormais tous les 12 jours, alors qu’on parlait encore d’un doublement tous les 8 à 10 jours il y a peu».

«Selon les estimations, on devrait atteindre 1800 lits occupés dans ces unités, soit moins que la capacité maximale de 2000 lits dont on a déjà beaucoup parlé», complète-t-il.

La situation reste plus problématique dans la province de Liège et du Hainaut.

Au niveau des décès, ils augmentent, mais moins rapidement qu’avant. «On a en moyenne 136 décès par jour actuellement, avec un pic de 178 décès le vendredi 30 octobre», conclut-il.