JOGGING

Le retour des courses pour confinés

Le retour des courses pour confinés

Les parcours de la Corrida de Montbliart ont été balisés avec des flèches vertes au sol. Il n’y aura pas l’mabaince du peloton. EdA - 501016246188

Michaël Dubois propose aux runners de faire la Corrida de Montbliart en solo. Il établira un classement final à la fin du mois.

Vu ce confinement 2.0, certains ont l’idée de relancer les courses pour confinés. C’est le cas de Michaël Dubois du club de La Thure. «En cette période morose à souhait, la place de nos rendez-vous compétitifs a été réduite à néant, a-t-il communiqué sur les pages facebook des différents clubs de la région et du challenge Guérit. Il est bien entendu impératif pour le moment de respecter les règles établies afin d’inverser la tendance mais nos autorités laissent néanmoins une place à l’activité sportive et le droit de se déplacer, décision on ne peut plus salutaire. Notre Corrida des Perce-Neige de Montbliart reprend des parcours de 4,4 km et 9,8 km. Ils viennent d’être balisés avec des petites flèches vertes au sol, dans tous les carrefours qui le nécessitaient. La proposition est la suivante: réaliser l’un des deux, ou les deux, parcours et m’envoyer ensuite son chrono accompagné du nom, prénom, année de naissance et distance parcourue via mail à l’adresse michael@lescoureursdelathure.be.»

Michaël établira ensuite un classement sur base de ceux-ci. Les runners ont un mois pour faire la course. «Je diffuserai un classement en fin de chaque semaine pour arriver au classement définitif en fin de mois.»

Fixer des objectifs

Il précise que les Coureurs de La Thure ne peuvent être tenus responsables de rien et que l’honnêteté est de mise concernant le chrono. «Ceci est simplement une proposition, sur un parcours public et routier. C’est une petite occasion de jouer le jeu de la compétition. Sans l’ambiance du peloton bien sûr mais la possibilité de se fixer un objectif dans une période qui en manque cruellement… Si vous le souhaitez faites-vous ainsi plaisir mais respectez les règles de sécurité!» Gageons que d’autres organisateurs pourraient emprunter la même voie.

Et qu’en sera-t-il du challenge Guérit de 2021? «Nous avons contacté l’ensemble des organisateurs pour savoir qu’elles étaient leurs intentions, pour voir si certains étaient toujours intéressés d’organiser leur course si on avait l’autorisation des autorités pour le faire. Pour le moment une dizaine d’entre eux a répondu positivement de sorte que nous avons établi un précalendrier. Mais évidemment tout ceci n’est que provisoire…»