ENSEIGNEMENT

Coronavirus: l’enseignement hybride dès le 2e degré du secondaire prolongé jusque fin décembre

Coronavirus: l’enseignement hybride dès le 2e  degré du secondaire prolongé jusque fin décembre

Les élèves des 2e et 3e degrés du secondaire (soit dès la 3e secondaire) ne seront présents sur leurs bancs qu’à concurrence de 50% du temps au maximum. Photo News

Au lendemain des mesures de «confinement renforcé» annoncé hier, la ministre francophone de l’Education s’est entretenue ce samedi avec les acteurs de l’école afin de faire le point sur les conséquences pour l’école, et l’organisation de la rentrée scolaire du 16 novembre, après le congé allongé de Toussaint.

Présentées aux acteurs, les circulaires ministérielles détaillant les modalités pratiques de cette rentrée pour les écoles fondamentales et secondaires seront envoyées ce samedi après-midi aux 2.500 écoles que comptent la Fédération Wallonie-Bruxelles, a indiqué le porte-parole de la ministre Caroline Désir.

Les décisions prises ce vendredi prévoient pour mémoire une reprise des cours en présentiel à 100% pour tout l’enseignement fondamental (maternel et primaire) le 16 novembre, ainsi que pour le 1er degré du secondaire (1re et 2e année).

En revanche, les élèves des 2e et 3e degrés du secondaire (soit dès la 3e secondaire) ne seront présents sur leurs bancs qu’à concurrence de 50% du temps au maximum, le reste devant être assurés par des cours à distance.

L’objectif affiché hier vendredi par les autorités était de maintenir cette organisation jusqu’au 1er décembre prochain, et de procéder alors à une évaluation pour un éventuel retour vers du présentiel plus généralisé.

+ À LIRE AUSSI | Commerces, écoles, télétravail, contacts limités : les autorités annoncent un confinement renforcé

A la demande des directions d’écoles secondaires qui souhaitaient un cadre organisationnel aussi stable que possible pour éviter des changements incessants, la ministre Désir a confirmé samedi que ce régime serait finalement appliqué jusqu’au 18 décembre, dernier jour de classes avant le congé de Noël.

Pour aider les écoles et les familles à s’équiper en matériel informatique, le gouvernement de la Fédération a décidé la semaine dernière de mobiliser en urgence 10 millions d’euros, lesquels devraient permettre d’acquérir quelque 20.000 ordinateurs.

Le secrétariat de l’enseignement catholique (SeGEC) a lui aussi conclu récemment un accord-cadre pour la fourniture de PC portables aux écoles catholiques. Une première livraison de quelque 20.000 ordinateurs est d’aileurs attendue d’ici 3 semaines normalement.