BELGIQUE

Confinement renforcé: qu’est-ce qui reste ouvert?

Confinement renforcé: qu’est-ce qui reste ouvert?

Le comité de concertation a annoncé les nouvelles mesures vendredi à 19h. BELGA

La Belgique entre en phase de confinement renforcé. Tout ne sera toutefois pas à l’arrêt.

Le comité de concertation, qui réunit les principaux responsables politiques du pays, a an, a annoncé de nouvelles restrictions. Si les écoles sont fermées deux jours qu’initialement prévu (reprise le 16 novembre), les autres mesures seront d’application jusqu’à mi-décembre. Cela vaut notamment pour la fermeture des magasins dits non-essentiels, qui pourront juste effectuer des livraisons ou servir de points de retrait. Ces mesures s’ajoutent notamment à la fermeture de l’horeca, décidée il y a deux semaines, où, là aussi, seuls les formules livraison ou à emporter restent d’application.

 


 

Les nouvelles restrictions entreront en vigueur lundi à 0h00. Un arrêté ministériel doit déterminer notamment quels sont les commerces «essentiels» autorisés à rester ouverts au public.

On sait déjà que ce sera logiquement le cas des magasins d’alimentation. Il en ira de même pour les magasins de bricolage et les jardineries, comme l’a confirmé vendredi soir le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a), ajoutant que les gens peuvent également aller faire réparer leur vélo ou leur voiture. «Les gens peuvent toujours commander et récupérer leur achat devant la porte du magasin. Nous devons simplement éviter qu’ils entrent, sinon nous aurons à nouveau trop de contacts et c’est ce que veut le virus», a-t-il souligné.

Les librairies ne sont pas non plus ciblées par les nouvelles mesures. L’arrêté ministériel devra préciser s’il s’agit des marchands de journaux ou aussi des vendeurs de livres, comme le précisent nos confrères de la DH qui ont dressé cette liste non-exhaustive des secteurs d’activités qui peuvent rester ouvert:

Les pharmacies

Les services postaux

Les commerces de détails limités à l’alimentation

Les milieux d’accueil des enfants

Les entreprises de pompes funèbres

Les hôtels

Les taxis, transports en commun et transport de marchandise

Les marchands, fournisseurs et transporteurs de carburants, combustibles et bois de chauffage

Les services urgents de dépannage et réparation de véhicules ainsi que le service après-vente

Les déménagements s’ils sont urgents ou nécessaires ou encore liés aux besoins hospitaliers, sanitaires ou médicaux

Les vétérinaires et refuges pour animaux

Les institutions de justice

Le secteur des assurances

Les commerces et entreprises intervenant dans la chaîne agro-alimentaire

Rappelons également que la pratique sportive reste autorisée pour les moins de 12 ans. Le secteur de la construction doit quant à lui se limiter aux travaux urgents. Et le secteur des titres-services reste en fonction, ce qui suscite un désarroi syndical.

+ MISE À JOUR | La liste de ce qui reste ouvert a été clarifié par le ministre